Comment Verstappen s'est coincé la main en qualifications

Auteur de la pole position à Abu Dhabi, Max Verstappen a aussi connu une mésaventure qui aurait pu mal se terminer durant la séance de qualifications.

Comment Verstappen s'est coincé la main en qualifications
Charger le lecteur audio

Ce n'est que la troisième pole position de sa carrière, et sans doute pas la plus attendue. Sur un circuit de Yas Marina où Mercedes était invaincu en qualifications depuis 2013, Max Verstappen a fait parler la poudre au prix d'un tour exceptionnel en Q3, délogeant Valtteri Bottas de la pole provisoire et Lewis Hamilton de la première ligne.

La séance du Néerlandais n'a pourtant pas été un long fleuve tranquille, plus particulièrement la Q1, où un incident dans la voie des stands a provoqué un plat sur l'un de ses pneus. Surtout, le pilote Red Bull s'est ensuite fait une belle frayeur à l'épingle du virage 6 en partant large, pour une raison très inhabituelle : sa main était coincée ! "Ça doit être quelque chose de malchanceux", raconte-t-il. "Je suis resté coincé, entre le volant et mon genou je crois. Ça ne m'était jamais arrivé auparavant. Je partais littéralement vers le mur. C'était juste très malheureux."

Lire aussi :

Les choses se sont ensuite mieux déroulées, même si Verstappen n'était pas forcément à l'aise avec les gommes mediums en Q2, ce qui lui a tout de même permis d'accéder à la Q3 tout en mettant en place la stratégie idéale pour la course. Lors de la dernière partie des qualifications, il a pu tout donner pour s'offrir la première pole de la saison, la première échappant aussi à un moteur Mercedes en 2020.

"Toute l'année, nous nous sommes rapprochés un peu et je l'ai manquée de peu quelques fois", estime Verstappen. "Mais finalement, y parvenir ici après la domination [de Mercedes] tout au long de l'année, c'est chouette pour nous et pour toute l'écurie. C'était une très longue saison, sur une période très courte, avec beaucoup de Grands Prix. Je crois que tout le monde veut faire une pause, mais décrocher la pole position est une belle motivation pour tout le monde dans l'équipe, afin de bien finir demain."

Verstappen reste toutefois très prudent en vue de la course, notamment sur le plan stratégique, car les longs relais ont été perturbés par le drapeau rouge brandi durant la deuxième partie de la seconde séance d'essais libres. "Je vais étudier ce que nous pouvons faire, mais je pense que pas grand-monde n'a pu faire un véritable long relais en raison du drapeau rouge", avance le Néerlandais. "Ce sera intéressant demain. Je ferai de mon mieux. Notre vitesse de pointe ce week-end ne semble pas trop mal, c'est toujours une bonne chose. Il est certain que Valtteri et Lewis seront très proches, espérons que ce sera une belle bagarre."

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16

partages
commentaires
Leclerc déçu de son résultat après avoir été 3e en Q1
Article précédent

Leclerc déçu de son résultat après avoir été 3e en Q1

Article suivant

Silverstone renomme sa ligne droite des stands en hommage à Hamilton

Silverstone renomme sa ligne droite des stands en hommage à Hamilton
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021