Concentré sur Marussia, Bianchi n'évoque pas son avenir

La mi-saison est arrivée et Jules Bianchi est forcément très satisfait de cette première partie d’année 2014, qui l’a vu inscrire 2 points inespérés à Monaco

La mi-saison est arrivée et Jules Bianchi est forcément très satisfait de cette première partie d’année 2014, qui l’a vu inscrire 2 points inespérés à Monaco. Néanmoins, le Français ne s’attend pas à avoir la partie facile et semble un peu plus pessimiste pour la suite. Malgré la bonne progression de la monoplace, l’absence des suspensions interconnectées semble avoir redistribué le jeu en fond de grille.

« Ça se passe bien, et on continue à pousser. Il faut poursuivre, car il reste beaucoup de courses », souligne-t-il au micro de Sky. « On a fait un pas en avant cette saison, mais maintenant c’est plus difficile avec la disparition du FRIC, d’autres peuvent nous rattraper. »

Pour le moment, Caterham semble avoir repris du terrain et les Sauber paraissent toujours difficiles à atteindre à la régulière. Mais à l’image de Monaco, Bianchi espère un scénario débridé pour le Grand Prix.

« Si la course est un peu folle, on peut prendre quelques points. On est pour le moment plus lent que Sauber ici, et il faut aussi dans un premier temps s’assurer de laisser Caterham derrière. »

Conscient des attentes autour de lui, il sait aussi que son avenir fait parler. Toujours membre de la Ferrari Driver Academy, Bianchi laisse toutefois ces discussions de côté à l’heure actuelle. « Je ne sais pas pour mon futur, demandez à mon manager ou à Ferrari ! », lance-t-il. « Je suis concentré sur Marussia pour le moment. Il reste du temps avant la fin de la saison, et je suis concentré à 100% sur mes courses. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jules Bianchi
Équipes Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités