Course - Hamilton gagne Hongrie argenté!

Lewis Hamilton part en vacances avec la satisfaction d'avoir signé sa toute première victoire avec Mercedes, en franchissant la ligne d'arrivée du GP de Hongrie avec 11 secondes d'avance sur Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel, en lutte jusque dans...

Lewis Hamilton part en vacances avec la satisfaction d'avoir signé sa toute première victoire avec Mercedes, en franchissant la ligne d'arrivée du GP de Hongrie avec 11 secondes d'avance sur Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel, en lutte jusque dans les derniers virages de la course.

Animateur pénalisé de la course, Grosjean boucle l'arrivée à la 6ème place, derrière Webber et Alonso.

---

Le point sur le championnat après la Hongrie
---

Toujours très populaire, la manche hongroise, 10ème épreuve du Championnat du Monde de F1 réunit un grand nombre de fans sous le soleil dans une joyeuse atmosphère, asseyant se place indiscutable au calendrier.

La chaleur est telle en Hongrie ce dimanche (34°c dans l’air, 50°c en piste) que les stratégies ont débuté avant même le Grand Prix. Nombreuses sont les équipes à placer leur monoplace sur la grille seulement 15 minutes avant le départ, afin de minimiser l’impact des fortes températures sur les mécaniques. Certains pilotes, à l’image de Sergio Pérez et Mark Webber prennent le départ avec les pneus mediums, espérant créer la différence une fois les leaders entrés aux stands pour changer leurs tendres. La différence au tour entre les deux mélanges avoisine les 1.5 sec au tour.

La grille de départ

Massa et Rosberg se frictionnent au départ

Le départ est des plus palpitants avec de l’action à tous les étages. Nico Rosberg s’élance parfaitement et semble en mesure de pouvoir porter une attaque sur Vettel et Grosjean, qui se frôlent dans la ligne droite avant le premier virage. Alonso est également immédiatement dans l’aileron arrière de Grosjean et tente l’extérieur dans le virage 3, mais le pilote Lotus conserve son bien. Agressives, les Ferrari sont de toutes parts en piste.



Massa et Rosberg entrent en contact à l’abord de la colline, faisant partir l’Allemand hors piste et chuter jusqu’au 12ème rang. Avec toute cette action, Hamilton est parvenu à conserver la tête et à boucler le premier tour avec 1.1 sec d’avance sur Vettel, qui reprend dixième sur dixième dans les boucles suivantes. La course de Webber et Button, respectivement 7ème et 8ème, débute bien avec le composé medium. Deux secondes séparent les trois hommes de tête après six boucles, Grosjean se rapprochant de Vettel, au point de pouvoir activer le DRS pour tenter une attaque. Le trio de tête a déjà oublié Fernando Alonso, leur concédant une seconde au tour en moyenne. Hamilton aux stands avant 10 tours Vergne et van der Garde lancent le ballet des premiers arrêts aux stands dès la fin du huitième passage. Leader de la course, Hamilton entre au 9ème passage et chausse le composé medium. La seconde Mercedes de Rosberg s’arrête dans le 10ème tour. Le britannique, poleman ce weekend, ressort dans une situation peu idéale, juste derrière Button. Le pilote McLaren a pris le départ en medium et n’a pas prévu d’arrêt de sitôt. Hamilton devra dépasser en piste pour éviter de perdre trop de temps. Grosjean prend la tête de la course quand Vettel plonge dans la ligne des stands, désormais limitée à 80 km/h, au terme du 11ème passage. L’Allemand ressort lui aussi derrière Button, devenu arbitre de la partie en ce début de course. Hamilton n’a eu besoin que d’un tour pour se débarrasser de son ex-coéquipier. Il est informé par radio que Grosjean pourrait être sur deux arrêts.

Vettel vs Grosjean Le Franco-Suisse s’arrête au 13ème passage et ressort avec les mediums toujours derrière Vettel. Le commandement de la course revient à Webber, parti en medium. Bloqué derrière Button, Vettel sait qu’il doit passer pour retenir Grosjean, évoluant dans le même souffle que lui. La tension est importante pour le Champion, qui échoue sur une tentative au 17ème tour et manque de voir la Lotus le dépasser. Touchant légèrement Button, l’Allemand sent son aileron avant touché, sans que cela n’affecte réellement ses performances. Grosjean croise le fer dans le 19ème passage. Incapable de passer au freinage de la ligne droite puis à l’extérieur du virage suivant, le protégé d’Eric Boullier sait qu’Alonso revient fort derrière et veut passer pour ne pas accumuler trop de chaleur dans les échappements de son rival. Victime d’une fuite hydraulique, Adrian Sutil achève son 100ème GP en F1 dans le garage Force India. Webber passe aux stands pour son premier arrêt au terme du 23ème tour. Chaussant un nouveau train de mediums, l’Australien achèvera sa course par un sprint en tendres. Grosjean charge, touche, et recharge ! Button est un bouchon pour Vettel jusqu’au 24ème passage ; Grosjean lui emboîte le pas, mais en touchant le Britannique et devant passer dans l’échappatoire. Alonso parvient lui aussi à s’engouffrer dans un trou de souris et reste avec les deux pilotes à moteur Renault. Button annonce avoir collecté un dommage sur l’aileron avant sur le contact avec Grosjean et passe aux stands. Grosjean chausse de nouveaux mediums au 25ème tour et fait l’objet d’une investigation de la part des commissaires pour son mouvement sur Button, tandis que Vettel reste en piste. En tête, Hamilton dispose d’une avance de 13 secondes sur Vettel. Grosjean est désormais dans le trafic, derrière Massa. Dans une superbe manœuvre, le pilote Lotus passe le Brésilien au virage 4 du 29ème tour. Une seconde investigation est en cours le concernant, les commissaires le suspectant d’avoir placé les quatre roues en dehors de la piste pour dépasser la Ferrari (le vibreur ne comptant pas comme faisant partie de la piste). Il est l’homme le plus rapide en piste, évoluant en 1’26’’616. L’air est désormais libre pour lui et les temps continuent de passer en pourpre.

Hamilton toujours dans le coup ; Grosjean pénalisé Leader, Hamilton observe un second arrêt pour chausser les mediums au 31ème passage. Le Britannique est en trois arrêts, comme Red Bull et Ferrari. Seul Räikkönen, troisième, semble sur deux arrêts. Grâce au grip supplémentaire de ses pneus, le pilote Mercedes s’offre le scalp de Webber, dont le coéquipier Vettel s’arrête aux stands avec Alonso pour un second arrêt. Le Champion du Monde ressort une nouvelle fois derrière Button et perd du temps derrière la McLaren. Le pilote Red Bull pourra au moins souffler en sachant Grosjean neutralisé par les commissaires, menés par Allan McNish : le pilote Lotus reçoit un drive-through pour avoir disposé d’un avantage en quittant la piste sur son dépassement sur Button. La pénalité est observée au 38ème passage, à 80 km/h. Au 40ème passage, Lewis Hamilton occupe la tête de la course devant Webber (+2.0), Räikkönen (+6.0) et Vettel (+15.3). Les doutes commencent à se faire sentir dans le clan Lotus, qui doit faire basculer Räikkönen sur trois arrêts en chaussant les mediums au 43ème passage. Faire tenir les pneus jusqu’à l’arrivée Toujours rapide, Grosjean aimerait se débarrasser de la Ferrari de Fernando Alonso, 4ème. Il signe son dernier arrêt au 47ème passage avant tout les leaders, et chausse un dernier train de mediums. Alonso s’arrête une dernière fois au 48ème passage. Une course de durabilité pneumatique s’engage jusqu’à la fin de la course pour tous, alors que Mercedes arrête le leader Hamilton dans la 50ème boucle. Webber ressort devant le Britannique à la sortie des stands. Hamilton attaque immédiatement, forçant Webber à sortir de la piste pour laisser suffisamment d’espace. Le mouvement est spectaculaire, mais propre. Pendant ce temps, Vettel cumule du temps clair en piste. Au 54ème tour, au moment d’effectuer son dernier arrêt, l’Allemand dispose de 7.6 sec d’avance sur Hamilton. Grosjean, 6ème, a passé 10 tours bloqué derrière Alonso. Avec 10 boucles à parcourir, l’action reste à son comble : les leaders se trouvent à différents stades de vie de leurs pneus. Webber dispose de tendres neufs chaussés au tour 59 pour un sprint. P4 à 23 secondes de la tête, l’Australien tourne plus d'une seconde au tour plus vite que n’importe qui. P3, Vettel est dans l’aileron arrière de la Lotus de Räikkönen. Hamilton dispose de 11 secondes à gérer devant.

Une faille dans l’armure Mercedes Rien n’est encore acquis en piste, comme le rappelle le dramatique panache de fumée du moteur Mercedes de Nico Rosberg, à 5 tours de l’arrivée. L’Allemand doit mettre pied à terre sur une surchauffe du bloc V8, et fait craindre le pire à l’équipe qui voit Hamilton mener la course. La nervosité est également de mise chez Williams, qui court après son tout premier point de la saison, avec Maldonado, P10. Vettel tente de dérober la P2 à Räikkönen dans le virage 4 mais se frotte à la rigidité d’Iceman. Contrarié, après avoir dû lever le pied à l’extérieur, l’Allemand se plaint dans la radio de ne pas avoir disposé d’assez de place. De son côté, Hamilton franchit avec sérénité la ligne d’arivée en tête, pour la toute première fois avec Mercedes. Pari gagné pour le transfuge de McLaren ! Le direct de la course
 Grand Prix de Hongrie - Course
# Pilote / Ecurie Ecart Points
01 70 tours  25
02 + 10.9 sec  18
03 + 12.4 sec  15
04 + 18.0 sec  12
05 + 31.4 sec  10
06 + 32.2 sec  8
07 + 53.8 sec  6
08 + 56.4 sec  4
09 + 1 Tour  2
10 + 1 Tour  1
11 + 1 Tour   
12 + 1 Tour   
13 + 1 Tour   
14 + 1 Tour   
15 + 2 Tour   
16 + 2 tours   
17 + 3 Tours   
18 + 3 Tours   
19 + 4 Tours   
20 + 25 Tours   
21 + 40 Tours   
22 + 50 Tours   

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Kimi Räikkönen , Allan McNish , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Sebastian Vettel , Adrian Sutil , Sergio Pérez
Équipes McLaren , Mercedes , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités