Formule 1
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
50 jours
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
63 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
85 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
99 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
106 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
120 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
134 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
162 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
169 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
183 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
190 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
203 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
225 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
239 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
253 jours

Le DAS émerveille la F1 mais la créativité technique serait menacée

partages
commentaires
Le DAS émerveille la F1 mais la créativité technique serait menacée
Par :
27 févr. 2020 à 14:15

L'invention du système DAS a démontré les capacités d'innovation des écuries de Formule 1, mais cette ouverture d'esprit est amenée à être étouffée si l'on en croit les craintes de certains ingénieurs.

Il fait parler plus qu'à son tour depuis la semaine dernière, et ce n'est pas terminé. Car en se révélant au grand jour lors de la première semaine d'essais hivernaux, le système DAS imaginé par Mercedes a ouvert des interrogations qui vont bien au-delà de son incidence technique et de sa légalité en piste. Fruit du travail des ingénieurs de Brackley, le DAS permet au pilote de modifier l'angle d'inclinaison des roues avant en tirant ou en poussant sur son volant, tout en roulant.

Lire aussi :

Dans l'état actuel des choses, la FIA l'estime conforme à la réglementation technique, bien que des questions restent suspens, relatives notamment au principe du Parc Fermé. Par ailleurs, la lecture de la réglementation 2021 laisse clairement comprendre qu'un tel système sera interdit dès la saison prochaine. De manière générale, la F1 souhaite à l'avenir réagir plus rapidement si une faille ou une zone grise réglementaire est exploitée par une équipe. Alors que l'ingéniosité technologique de Mercedes a été unanimement saluée ces derniers jours, certains s'inquiètent de voir la créativité technique si vite remise en cause par un règlement.

"Je pense que la F1 est une question d'innovation, de gens qui se différencient, qui trouvent comment prendre l'avantage sur leurs concurrents", rappelle le directeur des opérations piste de Renault, Alan Permane. "On peut être jaloux, frustrés ou quoi que ce soit, mais il est évident que Mercedes a clairement trouvé quelque chose qu'ils jugent bénéfique, et je crois que c'est l'une des choses les plus merveilleuses en Formule 1. Je ne sais pas comment ça se passera en 2021, si des projets de ce genre verront le jour, ce qui se passera si l'on va voir la F1 en disant : 'J'ai ceci et ça me procure deux dixièmes par tour'. Ils l'interdiront au bout de deux Grands Prix. On ne verra peut-être pas ce genre de choses. Je pense qu'il y a une limite et nous devons être prudents pour ne pas étouffer ce type d'esprit et de pensée libre, car ça fait partie de l'ADN de la Formule 1."

James Allison, directeur technique Mercedes AMG, et Alan Permane, directeur des opérations piste Renault F1 Team

James Allison, directeur technique de Merces, et Alan Permane, directeur des opérations piste de Renault F1.

Dès l'an prochain, la F1 vivra l'instauration de plafonds budgétaires, ce qui aura également une incidence sur les ressources à la disposition des écuries pour mener ce genre de projet technologique, aussi onéreux qu'energivore. Pour le directeur de course Michael Masi, il s'agit d'un équilibre à trouver entre la marge de progression technique et la maîtrise des coûts.

"Nous parlons d'innovation car c'est probablement la première fois depuis longtemps que quelque chose comme ça est assez visible, qu'il saute aux yeux de tout le monde", estime-t-il. "Il y a probablement des éléments sur lesquels ils ont innové pour cette année, mais comme ils ne sont pas visibles, ce n'est pas un sujet de discussion. Du point de vue de l'innovation, je crois que nous avons vu ce que les gens ont fait dans de nombreux domaines, comme les moteurs hybrides qui sont probablement les plus efficients au monde. Tous voient arriver un règlement financier pour l'année prochaine, donc ils doivent trouver eux-mêmes l'équilibre pour le retour sur investissement en matière d'innovation, pour la manière de dépenser. Est-ce que ça vaut la peine d'essayer ce que nous tentons de faire ? Cela viendra peser dans la balance qu'ils ont tous afin de résoudre l'équation pour 2021."

Voir aussi :

Article suivant
Ferrari "paie le prix" de son appui aérodynamique en ligne droite

Article précédent

Ferrari "paie le prix" de son appui aérodynamique en ligne droite

Article suivant

Renault : Ocon "pas trop inquiet" malgré "un petit pas en arrière"

Renault : Ocon "pas trop inquiet" malgré "un petit pas en arrière"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine