Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
14 août
EL1 dans
17 Heures
:
48 Minutes
:
00 Secondes
04 sept.
EL1 dans
21 jours
11 sept.
Prochain événement dans
28 jours
25 sept.
EL1 dans
42 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
56 jours
23 oct.
Prochain événement dans
70 jours
31 oct.
Prochain événement dans
78 jours

Le DAS de Mercedes jugé légal, réclamation rejetée pour Red Bull

partages
commentaires
Le DAS de Mercedes jugé légal, réclamation rejetée pour Red Bull
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard
3 juil. 2020 à 23:09

Ce n'est qu'en toute fin de soirée que les commissaires du Grand Prix d'Autriche ont rendu leur décision sur la réclamation portée par Red Bull : celle-ci est rejetée, assurant désormais la légalité du DAS.

Plusieurs heures après le dépôt officiel d'une réclamation et après avoir entendu les représentants des écuries concernées, les commissaires sportifs du Grand Prix d'Autriche ont rendu leur décision en ce début de nuit. Ils avaient été saisis par Red Bull Racing sur la question de la légalité du DAS, système controversé inventé par Mercedes et utilisé pour la première fois dans une séance officielle ce vendredi.

Lire aussi :

Jugé légal par la FIA en amont des essais hivernaux de Barcelone, ce procédé permettant d'ajuster l'orientation des roues en piste via le volant était au cœur des interrogations, Red Bull souhaitant faire toute la lumière. Pour obtenir des éclaircissements, l'écurie autrichienne n'avait pas d'autre choix que de porter réclamation. Et cette dernière a donc été rejetée par les commissaires chargés de rendre la décision.

Alors que le DAS sera banni en F1 à partir de 2021, suite à une modification du futur Règlement Technique, il demeure aujourd'hui conforme aux textes qui s'appliquent pour la saison qui débute ce week-end à Spielberg. La réclamation de Red Bull portait sur les articles 3.8 et 10.2.3 du Règlement Technique, le premier ayant trait à l'aérodynamique de la monoplace et le second à ses éléments de suspension.

Les commissaires ont indiqué à l'appui de leur décision que le DAS faisait en fait partie intégrante du système de direction, même s'il n'est "pas conventionnel", et qu'il ne pouvait donc pas être vu comme une pièce de suspension de la monoplace. "Les commissaires considèrent que le DAS est une pièce légitime du système de direction et donc qu'il est conforme aux règles correspondantes concernant l'influence sur la suspension ou l'aérodynamique", peut-on lire dans la décision rendue.

"Selon les commissaires, le système DAS fait physiquement et fonctionnellement partie du système de direction. Ainsi, il bénéficie des exceptions implicites à certaines règles sur la suspension applicables à la direction." Mercedes va donc pouvoir continuer d'utiliser ce dispositif ce week-end.

Mercedes : "Bien trop tôt pour se prononcer, mais c'est pas mal"

Article précédent

Mercedes : "Bien trop tôt pour se prononcer, mais c'est pas mal"

Article suivant

Racisme : Abiteboul appelle à la "vigilance" sur les actions de groupe

Racisme : Abiteboul appelle à la "vigilance" sur les actions de groupe
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Lieu Red Bull Ring
Équipes Red Bull Racing Boutique , Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine