Pas de décision avant l'été pour l'avenir de Silverstone

Les organisateurs du Grand Prix de Grande-Bretagne sont clairs : aucune décision quant à l'avenir de l'épreuve à Silverstone ne sera prise avant l'été prochain.

Dernièrement, des informations ont circulé selon lesquelles le British Racing Drivers' Club (BRDC), propriétaire du circuit, avait émis le souhait de ne pas voir le Grand Prix de Grande-Bretagne être organisé sur le tracé au-delà de 2019. Une éventualité rendue possible par l'existence d'une clause de sortie dans le contrat signé avec la FOM, et permettant de mettre fin à l'accord entre les deux parties avant l'édition 2020.  

Néanmoins, via un communiqué diffusé vendredi soir, le BRDC a clairement fait savoir que le processus d'évaluation de la situation était toujours en cours, indiquant que rien ne devrait se passer avant le milieu de l'année.

D'après les termes du contrat actuel, pour déclencher la clause en question, Silverstone doit prévenir Bernie Ecclestone, directeur général de la FOM, avant l'édition prévue cette année, en juillet.

"Notre objectif est de conserver le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone pour les nombreuses années à venir mais, évidemment, nous pouvons le faire uniquement si cela a du sens économiquement", a déclaré John Grant, président du BRDC.

"Comme je l'ai dit auparavant, nous considérerons au cours des six prochains mois si nous devons notifier notre intention d'exercer la clause de sortie figurant dans notre contrat Grand Prix à la fin de l'année 2019. Aucune décision n'a été prise, ou ne sera prise, avant la mi-juillet."

"En attendant, nous allons utiliser cette période pour explorer avec toutes les parties intéressées, espérons-le en privé, différentes manières qui pourraient fonctionner pour apporter une proposition plus viable."

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags brdc, silverstone