Deux ans plus tard, rien de neuf pour la sécurité

partages
commentaires
Deux ans plus tard, rien de neuf pour la sécurité
24 août 2014 à 10:00

A quelques jours près, cela fait maintenant deux ans que le départ du Grand Prix de Belgique était le théâtre d'un violent accrochage lors duquel la Lotus de Romain Grosjean était passée à un cheveu du casque de Fernando Alonso

A quelques jours près, cela fait maintenant deux ans que le départ du Grand Prix de Belgique était le théâtre d'un violent accrochage lors duquel la Lotus de Romain Grosjean était passée à un cheveu du casque de Fernando Alonso. Les conséquences auraient pu être dramatiques pour l'Espagnol, ce qui avait à l'époque relancé le débat sur la vulnérabilité de la tête des pilotes de Formule 1.

Paddy Lowe, Directeur Technique de McLaren au moment des faits, avait ainsi déclaré qu'un système de protection pourrait voir le jour à l'horizon de 2014. Mais aujourd'hui, la question est de nouveau en suspend et les pilotes sont toujours autant exposés. "Nous voyons ce genre d’incident de temps en temps, et à chaque fois, nous disons que nous avons eu de la chance. Mais un jour nous n’en aurons pas", avait déjà prévenu l'ingénieur britannique au mois d'août 2012.

Et pourtant, il ne s'agissait pas du premier accident de ce genre puisque lors du Grand Prix de Hongrie 2009, Felipe Massa était resté plusieurs jours dans un état grave après avoir été heurté à la tête par un ressort échappé de la Brawn de Rubens Barrichello. Une semaine auparavant, Henry Surtees était tué par une roue détachée d’une autre monoplace qui l’avait heurté en pleine tête durant une course de Formule 2 disputée à Brands Hatch.

Depuis, des essais ont été réalisés par la FIA avec des protections inspirées par les bulles d'avions de chasse. McLaren a également travaillé sur une cage de protection lorsque l'apparition de cockpits fermés était au goût du jour. Les solutions ne manquent donc pas, et il serait malheureux d'attendre un nouvel accident pour passer à l'action…

Prochain article Formule 1
Les deux zones de DRS à Spa-Francorchamps

Article précédent

Les deux zones de DRS à Spa-Francorchamps

Article suivant

Le rôle de l'ingénieur électronique avant le départ

Le rôle de l'ingénieur électronique avant le départ
Charger les commentaires