La direction de course saluée pour avoir maintenu les qualifications

Alors que les conditions météo étaient "à la limite", la direction de course du Grand Prix de Styrie a été saluée pour avoir maintenu les qualifications.

La direction de course saluée pour avoir maintenu les qualifications

La Formule 1 s'était préparée à reporter les qualifications du GP de Styrie face aux prévisions météo qui annonçaient des conditions dantesques à Spielberg ce samedi. Si les EL3 n'ont pas été disputés, les qualifications n'ont, elles, été repoussées que de 45 minutes avant de se tenir dans des conditions très humides mais tout de même praticables.

En plus d'avoir placé la séance dans une fenêtre d'accalmie, le temps d'attente réduit entre chacune des parties des qualifications aura permis d'éviter le retour des fortes précipitations qui ont touché la course principale de F2 juste après. L'ensemble des décisions prises en ce sens par la direction de course a été salué par la suite.

Lire aussi :

"Je pense que la FIA a pris des décisions fantastiques", a déclaré le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff. "Michael Masi [le directeur de course] et son équipe doivent être salués, parce que nous voulons voir des séances excitantes et sous la pluie on peut vraiment voir briller le talent et les capacités de pilotage."

"Il ne s'agit pas seulement du tour incroyable, d'un autre monde, de Lewis [Hamilton], mais si vous regardez l'ensemble de la grille, j'ai vraiment apprécié d'observer les jeunes. Sainz en P3, Ocon en P5, Norris à ce niveau-là, Russell en P12 qui atteint presque la Q3. C'est vraiment agréable à voir. Et il faut ce type de séances, qui sont différentes, pour changer la hiérarchie parce que ça donne des voitures moins rapides et de meilleures opportunités de briller pour les pilotes."

"C'était clairement à la limite, mais c'est la course"

Le poleman, Lewis Hamilton, a pour sa part ajouté : "Les officiels ont assurément un travail difficile la majorité du temps, surtout lors de journées comme celle-ci, pour savoir quand y aller et quand ne pas laisser les voitures rouler. Je leur suis reconnaissant de l'avoir fait. Juste au moment où nous sommes arrivés pour les qualifications, ça séchait ou il ne pleuvait plus depuis un certain temps, et juste au moment de monter dans la voiture, il s'est mis à pleuvoir à nouveau. Nous avons évidemment eu cette pause, mais une fois lancés, ça allait pendant la première session, ensuite ça a empiré."

Lire aussi :

"C'était clairement à la limite, mais c'est la course.  Je suis ravi qu'ils ne nous aient pas privés de ça, parce qu'aujourd'hui c'était vraiment spécial d'être en piste, c'est si difficile. Je ne sais pas comment c'est apparu sur les [images des] caméras, mais ce sont les conditions les plus difficiles par lesquelles nous avons couru. Juste une petite saute de concentration et vous êtes dehors, ça peut être un gros ou un petit [accident], il y a plus de chances que ce soit un gros." 

"C'était sûr jusqu'au deux ou trois derniers tours"

Esteban Ocon, qui a impressionné pour signer le cinquième temps, estimait pour sa part que le seul moment de doute sur les conditions fut en fin de Q3. "C'était très bien de réussir à faire quelques tours et à faire les qualifs. C'était sûr jusqu'au deux ou trois derniers tours, disons."

"La pluie s'est intensifiée en fin de Q3 et ça a commencé à être difficile comme nous avons pu le voir ; la F2 retardée, c'était plutôt normal. Globalement, Bernd Maylander et la FIA dans son ensemble ont fait un super travail pour avoir une piste sûre au bon moment. Je pense que c'était très bien joué et très bien exécuté."

Quant à Daniel Ricciardo, qui s'est quant à lui classé neuvième, il estime n'avoir jamais eu l'impression que la séance devait être suspendue. "Je suis vraiment ravi que nous ayons pu nous qualifier, je pense que c'était la bonne décision. C'est difficile pour nous en piste, en termes d'écart avec les voitures devant. Oui, il y avait un peu d'aquaplaning, mais tant que vous pouvez voir votre trajectoire, c'est OK."

"Les conditions en piste étaient OK, absolument, juste quand vous avez quelques voitures devant et que le spray amoindrit la visibilité, c'est difficile. Je pense que courir avec 20 voitures dans un peloton est un peu plus difficile, et que vous voyez juste la lumière au dernier moment. Mais c'était la bonne décision à 100% de disputer les qualifications aujourd'hui. Je crois que chacun des pilotes dirait que c'était suffisamment sûr."

partages
commentaires

Voir aussi :

Wolff : La pole d'Hamilton n'est "tout simplement pas de ce monde"

Article précédent

Wolff : La pole d'Hamilton n'est "tout simplement pas de ce monde"

Article suivant

Stratégie - GP de Styrie : le même mais en différent

Stratégie - GP de Styrie : le même mais en différent
Charger les commentaires
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021