Pas d'essais libres le vendredi ? Le cas du DTM doit alerter la F1

Pour Toto Wolff, l'expérience faite par le DTM avec des week-ends de course plus courts est un avertissement face à un potentiel changement radical dans l'organisation des Grands Prix de F1.

Pas d'essais libres le vendredi ? Le cas du DTM doit alerter la F1

Parmi les propositions pour l'avenir de la F1 figure la possibilité de réduire la durée des essais libres du vendredi, même si une réduction considérable ou même une disparition totale de ce roulage paraît très improbable. Cette réflexion se base sur l'idée que les essais libres permettent aux écuries de récolter beaucoup de données, ce qui crée potentiellement moins d'incertitude au moment d'aborder la course.

Toutefois, pour le directeur de Mercedes en Formule 1, Toto Wolff, ce n'est pas nécessairement un argument en faveur du raccourcissement des week-ends de course. Il prend notamment comme exemple la disparition totale des essais du vendredi en DTM en 2013-2014. "Nous avons fait cela en DTM il y a de nombreuses années et c'était comme si le week-end n'était plus spectaculaire et spécial", souligne-t-il.

Lire aussi :

"S'il s'agit de réduire à deux journées, cela retire de la valeur à un week-end de course et la Formule 1 est le pinacle des sports mécaniques, et c'est le championnat du monde pour les ingénieurs, les pilotes et les meilleures équipes. En conséquence, c'est quelque chose que je ne changerais pas."

Le GP des États-Unis l'an passé, qui avait connu un vendredi pluvieux, avait vu les trois premiers classés employer trois stratégies différentes et finir la course séparés de quelques secondes. Aussi, Wolff lui-même admet que la quantité de roulage du vendredi peut avoir une influence directe sur le spectacle le dimanche : "Quand vous ne pouvez pas régler aussi bien votre voiture, alors il y a plus d'écarts. Est-ce que c'est la raison pour laquelle certaines équipes s’effondrent et d'autres se débrouillent mieux ? Je ne suis pas entièrement sûr, mais cela pourrait bien être le cas."

Malgré tout, le dirigeant autrichien n'est pas contre une révision du format des essais du vendredi : "Ce à quoi l'on peut réfléchir c'est de supprimer une séance du vendredi ou de réduire le temps de roulage à 60 minutes au lieu de 90. Ce sont des choses qui méritent d'être envisagées, mais je n'irais pas jusqu'à une disparition radicale du vendredi."

Lire aussi:

partages
commentaires
Ferrari aurait dû se concentrer sur l'appui en concevant la SF90
Article précédent

Ferrari aurait dû se concentrer sur l'appui en concevant la SF90

Article suivant

Ricciardo n'est "pas déprimé" chez Renault malgré les difficultés

Ricciardo n'est "pas déprimé" chez Renault malgré les difficultés
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021