EL2 - Difficultés pour Vettel et Räikkönen; Maldonado dans le mur

partages
commentaires
EL2 - Difficultés pour Vettel et Räikkönen; Maldonado dans le mur
22 août 2014 à 15:32

La seconde séance d’Essais Libres du Grand Prix de Belgique (17°C dans l’air, 32°C en piste) a vu l’intervention de deux drapeaux rouges

La seconde séance d’Essais Libres du Grand Prix de Belgique (17°C dans l’air, 32°C en piste) a vu l’intervention de deux drapeaux rouges. La première neutralisation de séance est intervenue rapidement, sur une sortie de piste de la Lotus de Pastor Maldonado, une nouvelle fois vu en grandes difficultés après avoir seulement signé un 18ème chrono dans la matinée -à 1.7s de son équipier Grosjean-. Cette fois, celui qui a déjà lié son destin au team d’Enstone pour la saison 2015 a heurté les barrières de Pouhon, sur un manque de contrôle l’ayant envoyé dans l’herbe puis le mur, après seulement 7 minutes de séance.

Une nouvelle interruption de la séance a été imposée par la sortie de piste de la Sauber d’Esteban Gutierrez dans l’échappatoire de Blanchimont. Une perte de contrôle à pleine vitesse, ayant surpris le Mexicain, qui a expliqué dans sa radio avoir senti « quelque chose complètement casser », visiblement au niveau de la boite de vitesse.

"Quelque chose a cassé en plein milieu de la courbe. Peut-être la boite ; on verra. J’espère que ça n’arrivera plus, mais heureusement, ça s’est produit dans ce virage où il y a un échappatoire. On est quand même à 280 ou 290 !", a commenté le Mexicain, vite remis de ses émotions.

Les Red Bull, qui éprouvent un nouvel aileron arrière pour compenser le manque de vitesse de pointe du bloc Renault, a encore du mal en ce début de weekend : Ricciardo est vu dans l'herbe et l'appui semble manquer, tandis que Vettel ne prend pas du tout la piste pendant toute la première heure de séance.

Räikkönen reste également bloqué de très longues dizaines de minutes dans le garage, sans pouvoir établir de référence représentative. Une nouvelle fois, le débutant André Lotterer se montre immédiatement dans le même rythme que son équipier Caterham.

Les pneus tendres font leur apparition aux alentours de la mi-séance. Ricciardo chausse les enveloppes tendres plus tard que tout le monde, semblant ne pas être tout-à-fait au même stade de préparation que ses rivaux. Les Mercedes prennent immédiatement la main avec le composé le plus rapide, Hamilton devant Rosberg. Une nouvelle fois, Alonso se montre dans une catégorie différente de celle des autres poursuivants, intercalé confortablement entre les Mercedes et le reste du peloton. L’Espagnol tourne-t-il avec moins de carburant depuis ce matin, ou est-il simplement particulièrement à l’aise avec la F14-T sur le tracé des Ardennes belges ? Réponse demain, avec des Williams également à l'aise et montant régulièrement en puissance au fil du weekend...

Formule 1 - Essais Libres 2 du Grand Prix de Belgique 2014
Pilote Ecurie Temps Ecart Trs
01   L. Hamilton   Mercedes 1:49.189 26
02   N. Rosberg   Mercedes 1:49.793 +0.604 28
03   F. Alonso   Ferrari 1:49.930 +0.741 19
04   F. Massa   Williams 1:50.327 +1.138 24
05   J. Button   McLaren 1:50.659 +1.470 31
06   V. Bottas   Williams 1:50.677 +1.488 26
07   D. Kvyat   Toro Rosso 1:50.725 +1.536 25
08   D. Ricciardo   Red Bull 1:50.977 +1.788 16
09   K. Magnussen   McLaren 1:51.074 +1.885 31
10   N. Hülkenberg   Force India 1:51.077 +1.888 26
11   J. Vergne   Toro Rosso 1:51.383 +2.194 26
12   A. Sutil   Sauber 1:51.450 +2.261 29
13   S. Pérez   Force India 1:51.573 +2.384 28
14   R. Grosjean   Lotus 1:52.196 +3.007 25
15   K. Räikkönen   Ferrari 1:52.234 +3.045 18
16   J. Bianchi   Marussia 1:52.776 +3.587 23
17   E. Gutiérrez   Sauber 1:53.955 +4.766 7
18   M. Chilton   Marussia 1:54.040 +4.851 18
19   M. Ericsson   Caterham 1:54.050 +4.861 30
20   A. Lotterer   Caterham 1:54.093 +4.904 24
21   P. Maldonado   Lotus Pas de temps 2
22   S. Vettel   Red Bull Pas de temps 0
Prochain article Formule 1
Hamilton en forme et concentré sur lui-même à Spa

Article précédent

Hamilton en forme et concentré sur lui-même à Spa

Article suivant

Grosjean, un leader d'équipe qui en veut plus

Grosjean, un leader d'équipe qui en veut plus