L'évolution majeure de Honda pourrait ne pas être prête pour le Canada

partages
commentaires
L'évolution majeure de Honda pourrait ne pas être prête pour le Canada
Par : Ben Anderson
14 mai 2017 à 06:56

Honda n'a encore aucune certitude quant à la possibilité de disposer de l'évolution majeure de son unité de puissance pour le Grand Prix du Canada, le mois prochain.

Yusuke Hasegawa, patron de Honda Motorsport
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Yusuke Hasegawa, responsable Honda en conférence de presse
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32

Alors que les essais hivernaux et le début de saison sont particulièrement difficiles, Honda travaille sur une version significativement évoluée de son unité de puissance afin de résoudre ses problèmes de performance et de fiabilité. Le motoriste japonais a multiplié les pistes pour se faire aider récemment, une collaboration avec Ilmor étant évoquée, tandis qu'un plan pour une coopération avec Mercedes figure également parmi les pistes régulièrement entendues.

Initialement, Honda voulait préparer cette évolution majeure de son moteur pour le mois prochain, afin de l'introduire au Grand Prix du Canada. Néanmoins, les délais pourraient s'allonger.

"Bien sûr, le Canada sera un circuit de puissance, donc si nous pouvons préparer le nouveau moteur, nous aimerions le faire", explique Yusuke Hasegawa, directeur du programme F1 de Honda. "Mais je ne suis pas encore sûr que nous puissions le faire."

Légère évolution à Barcelone

Depuis le début de la saison, Honda n'a pu intervenir sur son unité de puissance qu'en procédant à des modifications pour en améliorer la fiabilité ou en changeant la cartographie. Des révisions ont également été apportées au système de carburant ce week-end à Barcelone, afin d'éliminer les problèmes de maniabilité et de souplesse qui ont affecté les pilotes McLaren lors des quatre premiers Grands Prix.

"Ici, le composant moteur est le même, mais il y a un système d'admission et un système de carburant évolués", confirme Hasegawa. "L'évolution est un niveau raisonnable d'amélioration, mais avec l'écart actuel par rapport aux meilleures équipes, nous ne pouvons pas en être trop fiers."

Vendredi matin, les images de la McLaren-Honda de Fernando Alonso, moteur serré après trois virages seulement, ont fait le tour du monde. Tandis que le pilote espagnol a étonné en qualifications, en allant chercher une septième place inattendue, Honda travaille encore sur la recherche des causes de cette énorme défaillance.

"Selon les données, nous avons d'abord perdu de l'huile, donc la pression a chuté et le moteur tournait encore", détaille Hasegawa. "Le moteur était donc OK, mais une fois que la pression d'huile a chuté, il a cassé. Nous pensons que le chute de pression d'huile s'est produite en raison d'un problème mécanique au niveau de l'alimentation en huile."

Article suivant
Palmarès - Les vainqueurs du GP d'Espagne depuis 2000 !

Article précédent

Palmarès - Les vainqueurs du GP d'Espagne depuis 2000 !

Article suivant

GP d'Espagne : le carnet de voyage des reporters

GP d'Espagne : le carnet de voyage des reporters
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Ben Anderson
Type d'article Actualités