La F1 approchée par 40 projets de Grand Prix

Directeur commercial de la Formule 1, Sean Bratches affirme que la catégorie reine du sport automobile a été approchée pour une quarantaine de projets de Grand Prix depuis son rachat par Liberty Media.

La F1 approchée par 40 projets de Grand Prix
Départ : Kimi Raikkonen, Ferrari SF70-H devant Sebastian Vettel, Ferrari SF70-H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, et le reste du peloton au départ
Sean Bratches, directeur commercial de la Formule 1
Marcus Ericsson, Sauber C36, à l'arrière du peloton au départ
Des fans regardent Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Le logo du circuit
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Les tribunes principalement remplis de supporters de la Scuderia Ferrari
Esteban Ocon, Force India F1 VJM10
L'Armée de l'air italienne survole la grille

Selon Bratches, la Formule 1 choisira les nouveaux Grands Prix selon ce qu'ils peuvent lui apporter, la priorité étant donnée à des courses urbaines dans des grandes villes, plutôt que d'accepter automatiquement les meilleurs accords commerciaux.

L'Américain veut également diviser la saison par continent, avec des courses groupées en Europe, en Asie et dans les Amériques, pour faciliter la logistique et contribuer au marketing.

"À ce jour, selon les Accords Concorde, la limite est de 25 [courses]", déclare Bratches. "Lors de mes sept mois en fonction, j'ai probablement été approché par une quarantaine de pays, de villes, de municipalités, de principautés, souhaitant tous organiser une course de F1, ce qui est extrêmement encourageant. Je pense que c'est représentatif de la marque [F1], et de ce que les gens essaient de faire pour les fans au niveau local, ils essaient de trouver de la visibilité et de donner de l'ampleur à leur projet."

"Concernant le calendrier, nous avons plusieurs objectifs. Historiquement, le processus de l'arrivée de villes en F1 a toujours été très réactif. Je pense que d'un point de vue de marque, nous essayons de changer d'approche et de devenir bien plus proactifs dans l'identification de villes et d'endroits en phase avec notre marque et notre stratégie d'organiser des courses là où l'on peut activer de larges bases de fans – particulièrement dans le centre de grandes villes."

En revanche, Bratches ne s'attend pas à voir davantage de circuits permanents "à la Tilke" construits dans des déserts, sur des marécages ou à la campagne : "Dans la direction où nous nous dirigeons, je ne pense pas que beaucoup de circuits vont être construits exprès pour le sport auto. Ce sera réparti entre circuits urbains, circuits historiques et circuits construits dans ce but. Le prochain objectif est de nous efforcer d'avoir plus de courses urbaines. Pour les raisons que j'ai énoncées, nous pensons que c'est une proposition très attirante, de notre point de vue."

Lorsqu'il lui est demandé quelles courses actuelles ne contribuent pas suffisamment pour survivre, Bratches répond : "Nous aimons tous nos enfants ! Je pense qu'avec notre répartition des courses par région, vous allez en voir certaines être écartées, et certaines être ajoutées. Nous souhaitons ardemment maximiser les opportunités de ces Grands Prix."

Un calendrier réfléchi

Bratches affirme que regrouper les courses en fonction de leur localisation sera bénéfique non seulement en matière de coûts de transport, mais aussi pour les fans.

"En ce moment, nous sautons dans le monde entier sans cadence réfléchie. Dans un monde idéal, quel que soit l'ordre, on aurait par exemple le premier tiers des courses en Europe, le deuxième tiers dans les Amériques, et le dernier segment en Asie."

"Cela permet de créer une efficience dans les voyages de la F1. Quand nous traversons l'Europe, il y a 350 camions à 18 roues qui voyagent avec, et ce sont plus de dix 747 qui nous emmènent dans le monde entier. Créer de l'efficience est, à mon avis, une grande opportunité."

"L'autre opportunité, du point de vue des fans, est pouvoir dire à un fan que pour les deux ou trois prochains mois, il va falloir se lever tôt pour regarder les Grands Prix, et pour les deux mois suivants c'est midi, puis c'est le soir. Aiguiller les fans pour accroître le public et l'audience, je trouve ça très intéressant."

partages
commentaires
McLaren exclut un prêt de Norris à une autre équipe

Article précédent

McLaren exclut un prêt de Norris à une autre équipe

Article suivant

Mercedes aura des évolutions après Singapour

Mercedes aura des évolutions après Singapour
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021