Fabrice Lom : "La premi?re r?compense est arriv?e"

Fabrice, Red Bull Racing termine le Grand Prix d’Europe sur le podium et hisse ses deux RB3 dans les points

Fabrice, Red Bull Racing termine le Grand Prix d’Europe sur le podium et hisse ses deux RB3 dans les points. Heureux ?

Et comment ! A Magny-Cours et à Silverstone, nous n’avons pas réalisé de belles courses mais nous sentions que le potentiel était là. Le Grand Prix du week-end dernier a démontré une chose : lorsque nous parvenons à disputer de bonnes qualifications, nous pouvons faire la course devant, avec les meilleurs. Et lorsque la fiabilité est là, les bons résultats sont au rendez-vous. Mark Webber était sixième en début de course, il n’a commis aucune erreur lorsque les conditions étaient piégeuses, puis son rythme était compétitif sur piste sèche. David, lui, est parti de plus loin, mais il a fait un festival sous la pluie et est revenu aux avants postes pour y rester jusqu’au bout.

Avez-vous craint pour la fiabilité jusqu’au dernier tour ?

Bien sûr. Nos récents problèmes ne nous rendaient pas optimistes. Mais la voiture a tenu. Ca aussi, c’est positif.

Vous connaissiez déjà le goût des podiums avec Renault. En quoi celui-ci était-il particulier ?

Renault et Red Bull Racing sont partis de zéro et ont tout construit peu à peu. En décembre dernier, la Red Bull–Renault n’existait pas. Il a fallu accorder les systèmes électroniques, faire tourner le V8 dans le châssis, travailler beaucoup et faire en sorte que tout fonctionne. Ca a marché, nous progressons, et nous en sommes fiers.

Ce résultat doit être un boost pour le moral de toute l’équipe…

Oui. Tout le monde a travaillé dur et, dimanche dernier, la première récompense est arrivée : un podium, mais aussi deux voitures à l’arrivée et dans le Top 8. Nous marquons 10 points, soit autant que McLaren et davantage de Ferrari ou BMW. Pour nous, c’est très important car lorsque les meilleures voitures ne connaissent pas de problème, nous nous battons habituellement pour les petits points. Il en va de même pour nos rivaux directs. Pouvoir prendre 10 longueurs à Toyota et 5 à Williams en une seule course, c’est donc une excellente opération dans l’optique du « championnat du monde des moteurs clients ». Terminer à la 5ème place du championnat pour notre première année, ce serait quelque chose de beau.

Quels sont vos objectifs pour Budapest ?

Il s’agit d’un circuit spécifique, qui met la fiabilité à rude épreuve. Il fait chaud, la course réclame de nombreux changements de rapports. Nous allons aborder ce Grand Prix avec humilité. Nous le préparons à Jerez cette semaine et travaillons sur la performance comme sur la fiabilité.

Source : ING Renault F1 Team

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités