Ferrari : "Les chronos n'étaient pas importants" en essais libres

Directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto revient sur le programme différent qu'a exécuté l'équipe italienne lors des essais libres du GP de Styrie pour tester ses évolutions.

Ferrari : "Les chronos n'étaient pas importants" en essais libres

Sebastian Vettel s'est montré vendredi soir très satisfait des premières évolutions apportées par Ferrari sur la SF1000, en dépit de chronos qui n'ont pas fait de vague. Il est toutefois à noter que le quadruple Champion du monde a vu son meilleur temps annulé en EL2 suite au non-respect des limites de la piste, mais pour l'écurie italienne, l'essentiel était ailleurs et ce n'est pas la feuille des temps qui traduit les progrès espérés. Charles Leclerc a été le plus rapide des deux hommes en EL2 avec un modeste neuvième chrono, alors que le Monégasque semble actuellement le moins satisfait des nouveautés apportées à la monoplace.

"Nous avons apporté de nouvelles pièces aéro pour les tester", rappelle Mattia Binotto, directeur de la Scuderia. "Nous nous sommes concentrés sur nous-mêmes et sur ces pièces, nous avons axé le programme sur la vérification de l'aéro, nous n'avons pas vraiment réalisé un programme de vendredi habituel. Par exemple, nous sommes restés en pneus mediums plutôt que sortir directement en tendres car nous recherchions de la constance pour des tests comparatifs. Les chronos n'étaient pas importants pour nous, c'était plus important d'analyser les données, de comprendre si les pièces fonctionnaient comme prévu et si nous allions de l'avant au niveau de la performance."

Lire aussi :

Au fil des tours, Ferrari a pu tourner son attention vers l'ajustement des réglages sur la SF1000, ce qui a confirmé le sentiment selon lequel le comportement modifié de la monoplace convenait davantage à Vettel qu'à Leclerc dans l'immédiat.

"Notre set-up n'était pas parfait, j'imagine parce qu'il faisait plus chaud que la semaine dernière, et aussi parce qu'il faut comprendre les nouvelles pièces, la manière dont nous devons adapter les réglages", insiste Binotto. "Nous devons travailler sur le set-up pour le reste du week-end et optimiser l'équilibre et la performance de la voiture."

"Les conditions étaient différentes car il faisait plus chaud. Sebastian n'était pas à l'aise lors de la dernière course, il a dit que la voiture était en quelque sorte inconduisible. Aujourd'hui [vendredi] il était beaucoup plus à l'aise, il avait les bonnes sensations avec la voiture, avec l'arrière au freinage. Une comparaison directe est difficile pour lui mais il était certainement plus à l'aise. D'un autre côté, je crois que Charles n'était pas très satisfait de l'équilibre de la voiture et du set-up. Nous avons travaillé sur les comparaisons aéro donc nous n'avons pas beaucoup pu améliorer l'équilibre et le set-up. C'est donc un sentiment mitigé car de son côté nous aurions pu progresser, mais nous ne l'avons pas fait."

partages
commentaires
Williams discute avec des investisseurs "de grande qualité"

Article précédent

Williams discute avec des investisseurs "de grande qualité"

Article suivant

Un accrochage des pilotes McLaren, une "attaque personnelle" pour Seidl

Un accrochage des pilotes McLaren, une "attaque personnelle" pour Seidl
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021