Ferrari : La F1 aurait tort de se séparer de Pirelli

partages
commentaires
Ferrari : La F1 aurait tort de se séparer de Pirelli
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Co-auteur: Roberto Chinchero
6 nov. 2018 à 12:20

Le team principal de la Scuderia Ferrari, Maurizio Arrivabene, pense que les responsables de la F1 auraient tort de perdre l'expérience de Pirelli et de se mettre d'accord avec un tout nouveau manufacturier pneumatique.

Les propriétaires de la F1, Liberty Media, étudient actuellement les offres financières de Pirelli et Hankook en vue de devenir fournisseur officiel de pneumatiques entre 2020 et 2023. Les deux compagnies ayant obtenu l'approbation de la FIA sur le plan technique, la décision finale se jouera sur des considérations commerciales.

Même si Pirelli a connu quelques difficultés depuis son retour dans la discipline en 2011, Arrivabene pense que le championnat ferait une erreur en ignorant les leçons qui ont été apprises. "Aujourd'hui, l'appel d'offres est entre les mains de Liberty. Nous travaillons avec Pirelli depuis un moment."

Lire aussi :

"Nous avons connu des phases positives et des moments difficiles, mais année après année, ils ont créé un produit qui a évolué positivement. Tout jeter par la fenêtre me semble être une mauvaise chose. Mais, ceci étant dit, nous ne prenons pas la décision finale."

Pirelli fait face au défi de créer des pneus qui se dégradent suffisamment pour produire des courses intéressantes, tout en étant assez durables pour que les pilotes puissent attaquer. Parvenir à un tel équilibre n'est pas aisé, et c'est pourquoi le manager sportif de la F1, Ross Brawn, est clair, quant à la question des exigences futures, sur le fait que la discipline devra travailler en concertation avec son manufacturier. 

"Pirelli n'a pas un travail facile : d'une part, on lui demande d'apporter des pneus qui rendent la course excitante et la dégradation des pneus le permet clairement, et d'autre part, on lui demande de livrer des pneus qui permettent aux pilotes d'exploiter pleinement le potentiel de leurs voitures."

"Il n'est pas toujours facile de trouver le bon compromis et c'est pourquoi il est très important de travailler ensemble car la prochaine étape de la Formule 1 doit offrir le spectacle en piste que tout le monde veut, pilotes et spectateurs inclus."

Article suivant
Sérgio Sette Câmara recruté par McLaren

Article précédent

Sérgio Sette Câmara recruté par McLaren

Article suivant

Vasseur se souvient des EL1 à Melbourne : "Un cauchemar"

Vasseur se souvient des EL1 à Melbourne : "Un cauchemar"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités