La FIA durcit sa position sur l'utilisation de l'huile moteur

La FIA a réaffirmé sa position sur la pratique que pourraient employer les écuries de Formule 1 pour gagner en puissance en utilisant de l'huile comme carburant. Les teams ont reçu une nouvelle directive à l'aube du Grand Prix d'Azerbaïdjan.

La FIA durcit sa position sur l'utilisation de l'huile moteur
Charger le lecteur audio

C'est depuis le début de la saison que Red Bull Racing soupçonne les équipes rivales d'être parvenues à contourner le règlement, d'où la volonté de la FIA de s'assurer que toutes les équipes respectent la réglementation en vigueur.

Le problème ayant été présenté à la lumière du jour peu avant le début de la campagne, la FIA a accru sa surveillance quant à l'utilisation de l'huile et à la composition chimique de celle-ci pour assurer qu'il n'y ait pas d'agissements répréhensibles.

Cependant, il semble que des moyens de contourner les règles subsistent, et la FIA a désormais explicitement fait savoir que l'utilisation de produits chimiques dans l'huile pour améliorer la combustion n'était pas autorisée.

Marcin Budkowski, directeur du département technique de la F1, a envoyé la note suivante aux équipes : "Nous souhaitons vous rappeler que, comme cela a été stipulé lors de diverses réunions et répété dans la directive technique 004-17, nous considérons l'utilisation d'huile en tant que carburant interdite par le Règlement Technique."

"Pour éviter tout doute, le seul carburant qui peut être utilisé à des fins de combustion est l'essence, et les seules caractéristiques autorisées de cette essence sont clairement indiquées dans l'article 19 du Règlement Technique."

"Même si le Règlement Technique ne spécifie pas directement les caractéristiques autorisées de l'huile moteur utilisée en F1, nous considérerions toute tentative d'utiliser des composants ou substances supplémentaires dans l'huile afin d'améliorer la combustion comme une infraction au Règlement Technique."

Il y a quelques mois, la Commission F1 a approuvé un plan en trois points pour 2018, visant à empêcher les équipes d'exploiter la combustion de l'huile. Ce plan inclut une nouvelle réglementation indiquant que les équipes devront fournir les mesures du niveau d'huile de leur réservoir principal à la FIA à tout moment du week-end de Grand Prix, que les valves de contrôle actif entre l'unité de puissance et la prise d'air moteur seront interdites et que les équipes seront limitées à une spécification unique d'huile par moteur pour chaque Grand Prix.

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
Haas va dédier un ingénieur à la gestion du trafic
Article précédent

Haas va dédier un ingénieur à la gestion du trafic

Article suivant

Mon job en F1 : maître de cérémonie du podium

Mon job en F1 : maître de cérémonie du podium