La FIA est prête à imposer sa vision de la réglementation 2019

partages
commentaires
La FIA est prête à imposer sa vision de la réglementation 2019
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
12 juin 2018 à 11:00

Charlie Whiting a prévenu que la FIA allait imposer sa vision des règles aéro 2019 au travers de directives techniques supplémentaires si les équipes ne se mettaient pas d'accord rapidement sur la version finale.

Charlie Whiting, directeur de course de la FIA, en conférence de presse
Christian Horner, team principal Red Bull Racing et Chase Carey, directeur exécutif du Formula One Group sur la grille
La grille
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

Le nouveau package aéro, qui a été formulé par la F1 et la FIA pour favoriser les dépassements, a été voté le 30 avril, jour de la date butoir pour tout changement réglementaire (sans avoir besoin de l'unanimité) en vue de 2019.

Comment les voitures vont changer en 2019

Depuis lors, une série de rencontres ont permis d'affiner les règles et d'évoquer les vides réglementaires, conséquences inévitables de la hâte avec laquelle les changements ont été mis en place.

La version révisée est désormais prête, mais comme la date butoir du 30 avril est passée, il faut un vote unanime des dix écuries pour qu'elle soit totalement ratifiée. "C'est fait dans la mesure où les règles ont été publiées, donc c'est fait", a expliqué Charlie Whiting, directeur de course de la FIA, interrogé par Motorsport.com.

"Ce qui n'est pas fait c'est la mise en place, c'est ce sur quoi nous travaillons. Nous devrions avoir une nouvelle version à envoyer aux écuries lundi ou mardi, que nous avons modifiée après avoir reçu des commentaires de quelques écuries."

"Et ensuite, nous verrons si tout le monde en est satisfait. L'alternative, si nous n'arrivons pas à une version sur laquelle on s'est formellement mis d'accord, est une série de directives techniques qui vont clarifier certaines parties dont les gens pensent qu'elles ne sont pas claires."

Whiting reconnaît que l'ajout de directives techniques n'est pas une solution idéale. "C'est très compliqué et je pense que tout le monde préférerait que tout soit réglé dans les règles. Au final, je suis sûr que tout va bien se passer."

Le principal problème se situe au niveau des "boîtes" théoriques dans lesquelles les équipes peuvent loger la carrosserie, avec la nécessité de faire correspondre les nouvelles règles à celles qui existaient déjà dans le règlement en question.

"Tout est lié à ça, mais il y a également des choses avec les conduits de freins. Je pense que le point principal a été l'application de la même logique sur les conduits de freins avant et arrière. Je pense que c'est une chose dont certaines équipes étaient mécontentes, donc nous allons rectifier cela."

Des écuries ayant voté contre ces changements restent frustrés par le processus en cours. Le directeur de Red Bull, Christian Horner, a ainsi déclaré pour Motorsport.com : "Malheureusement comme elles ont été précipitées et faites dans une telle hâte, c'est un ensemble de règles particulièrement pauvre qui doit être arrangé par d'autres règles ou des directives techniques. Et pour quoi ?"

"Tout a changé depuis avril. Il y aura un nouveau round de discussions. Je pense que tout le monde sait quelles vont être les réglementations fondamentales, mais il doit quand même y avoir une finalisation, ce qui va sans doute impliquer plus de votes, plus de discussions."

Prochain article Formule 1
Red Bull a désiré éloigner Jos Verstappen de Max

Article précédent

Red Bull a désiré éloigner Jos Verstappen de Max

Article suivant

Bottas avoue avoir frôlé la panne sèche au Canada

Bottas avoue avoir frôlé la panne sèche au Canada
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités