La FIA étudie le cas du T-shirt antiraciste de Hamilton

La FIA cherche à savoir si Lewis Hamilton a enfreint le règlement au Grand Prix de Toscane en portant un tee-shirt mettant en lumière les violences policières.

La FIA étudie le cas du T-shirt antiraciste de Hamilton

Lewis Hamilton, qui a signé la pole position, la victoire et le meilleur tour au Mugello, a porté avant et après la course un tee-shirt indiquant : "Arrêtez les flics qui ont tué Breonna Taylor". À l'arrière se trouvaient une photo de son visage et les mots : "Dites son nom".

GP de Toscane :

Taylor est une infirmière noire de Louisville, Kentucky, qui a perdu la vie dans son appartement sous les balles de la police lorsque cette dernière a tenté d'effectuer une perquisition sans frapper ni sonner – pratique courante aux États-Unis – dans le cadre d'une enquête sur des stupéfiants. Son compagnon, Kenneth Walker, a tiré sur les policiers en pensant qu'il s'agissait d'intrus, mais ceux-ci ont riposté par une vingtaine de coups de feu. Huit d'entre eux ont atteint Breonna Taylor, qui est décédée des suites de ses blessures.

Les policiers impliqués dans l'incident font l'objet d'une enquête visant à déterminer s'ils ont enfreint la loi de par un usage excessif de la force ou s'ils ont agi en état de légitime défense.

La polémique entourant la légitimité ou non des coups de feu tirés par la police ont mené certains à suggérer que le tee-shirt de Hamilton était une opinion politique, ce à quoi Mercedes a répondu sans équivoque sur les réseaux sociaux. "Ce n'est pas une question de politique, ce sont des problèmes de droits de l'Homme que nous essayons de mettre en lumière et pour lesquels nous tentons de sensibiliser le public. Il y a une grande différence", a fait savoir l'écurie en réponse aux posts critiquant Hamilton.

La FIA fait tout son possible cette année pour aider les pilotes à promouvoir leur message antiraciste. Dans une note régulièrement envoyée aux pilotes concernant leur manifestation pré-course, le directeur de course Michael Masi est clair : "La FIA soutient toute forme d'expression individuelle en accord avec les principes fondamentaux de ses Statuts."

Les statuts en question indiquent que la fédération est neutre dans toutes ses actions. Les documents indiquent : "Dans ses activités, la FIA s’interdit toute discrimination ou action pour des raisons de race, de couleur de peau, de genre, d’orientation sexuelle, d’appartenance ethnique ou sociale, de langue, de religion, d’opinion philosophique ou politique, de statut familial ou de handicap."

Il y a également une référence au Code Sportif International, selon lequel les écuries ne peuvent pas diffuser de messages politiques sur leurs voitures, mais les pilotes ne sont pas mentionnés. En voici l'Article 10.6.2 : "Il n’est pas permis aux Concurrents participant à des Compétitions Internationales d’apposer sur leurs Automobiles de la publicité de nature politique ou religieuse ou de nature à nuire aux intérêts de la FIA."

Hamilton a fait savoir qu'il espérait porter le tee-shirt plus tôt – bien que le Grand Prix de Toscane ait eu lieu six mois jour pour jour après la mort de Taylor – mais qu'il avait éprouvé des difficultés à se le procurer. "Cela m'a pris longtemps d'avoir ce tee-shirt. Cela faisait un moment que je voulais le porter et sensibiliser au fait qu'il y a des gens qui sont tués dans la rue et qu'il y a quelqu'un qui a été tué dans sa propre maison. Ces gars-là sont toujours libres et nous ne pouvons pas nous relâcher. Nous devons continuer à sensibiliser."

Par le passé, la FIA a montré peu de tolérance pour les coups d'éclat politiques. En 2006, les organisateurs du Grand Prix de Turquie ont reçu une amende de cinq millions de dollars lorsque Mehmet Ali Talat a remis le trophée du vainqueur et a été présenté comme le président de la République turque de Chypre du Nord alors que cet État n'est reconnu que par la Turquie. La piste espagnole de Jerez a également perdu sa place au calendrier de la F1 lorsque le maire a fait une apparition improvisée sur le podium.

partages
commentaires
Les notes du Grand Prix de Toscane 2020

Article précédent

Les notes du Grand Prix de Toscane 2020

Article suivant

Monaco 2006 : la révélation de Massa sur Schumacher

Monaco 2006 : la révélation de Massa sur Schumacher
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021