Officiel - Force India racheté par un consortium mené par Stroll

partages
commentaires
Officiel - Force India racheté par un consortium mené par Stroll
Scott Mitchell
Par : Scott Mitchell
7 août 2018 à 18:26

Les administrateurs de l'écurie Force India ont accepté l'offre de rachat d'un consortium mené par Lawrence Stroll.

Force India est sous administration depuis le vendredi du Grand Prix de Hongrie afin d'être protégée contre la menace d'une liquidation judiciaire en raison de ses dettes.

Il a été confirmé ce mardi soir qu'un consortium mené par Lawrence Stroll avait été assemblé avec l'appui des dirigeants de l'équipe, dont le directeur général Otmar Szafnauer. Un accord a été trouvé avec les administrateurs, qui ont été nommés par FRP Advisory, pour que l'équipe redevienne solvable.

Lire aussi :

Outre Stroll, les autres investisseurs sont l'entrepreneur canadien André Desmarais, Jonathan Dudman (Monaco Sports and Management), le leader de l'industrie de la mode John Idol, l'investisseur des télécommunications John McCaw Jr, l'expert financier Michael de Picciotto, et Silas Chou, partenaire d'affaires de Stroll.

Ce consortium, qui a signé un accord d'exclusivité ce mardi, prend le contrôle de l'équipe à Vijay Mallya et Orange India Holdings Sarl. Les créanciers de Force India seront complètement remboursés, les 405 emplois au sein de l'écurie ont été sauvés et le budget a été garanti.

"Cette nouvelle assure l'avenir de l'écurie Force India en Formule 1 et permettra à notre équipe de compétiteurs de concourir à notre plein potentiel", déclare Otmar Szafnauer. "Je suis ravi que nous ayons le soutien d'un consortium d'investisseurs qui croient en nous en tant qu'équipe et qui voient le potentiel commercial considérable qu'a Force India en F1, maintenant et dans le futur. Chez Force India, notre expertise et notre dévouement nous ont toujours permis de jouer dans la cour des grands, et ce nouvel investissement nous assure un avenir radieux."

"Je souhaite également remercier Vijay, le groupe Sahara et la famille Mol pour tout leur soutien et pour avoir mené l'équipe aussi loin que les circonstances l'ont permis."

Lawrence Stroll

Lawrence Stroll

Les rumeurs liaient Stroll à Force India depuis un certain temps, et la recherche d'un nouveau propriétaire lui a présenté l'opportunité d'être davantage impliqué. Le Canadien soutient Williams, où court son fils Lance depuis ses débuts en Formule 1 la saison dernière.

Plusieurs autres parties ont exprimé leur intérêt, notamment deux consortiums américains et une firme britannique.

"Il est rare qu'une entreprise puis être sauvée et revenir en position de solvabilité", a commenté l'un des coadministrateurs, Geoff Rowley.

"La qualité des différentes parties intéressées a été impressionnante et requérait une considération attentive au fil du processus d'administration. Après avoir suivi ce processus pointu, nous avions au final une offre hautement crédible pour sauver l'entreprise et restaurer sa solvabilité. Les fonds visant à soutenir l'équipe seront rendus disponibles à partir d'aujourd'hui et bien plus encore le sera une fois que l'entreprise sera sortie d'administration, ce que nous attendons dans les deux à trois semaines à venir."

Maintenant qu'une offre a été acceptée, l'administrateur va chercher à confirmer des détails plus précis, parmi lesquels la finalisation du rachat de l'équipe et un accord sur des éléments tels que le transfert du contrat d'utilisation des moteurs Mercedes à la nouvelle entreprise.

L'équipe doit de l'argent à plusieurs créanciers, notamment Mercedes et le pilote Sergio Perez, qui a utilisé la somme qui lui était due pour lancer cette action, menant au placement sous administration judiciaire à la demande de plusieurs dirigeants de l'équipe.

Il faut désormais que le changement de propriétaire soit finalisé pour que les fournisseurs soient en mesure de produire des mises à jour, ce qui s'avérera essentiel pour la lutte de Force India au championnat. L'équipe occupe actuellement la sixième place au classement des constructeurs, à sept points de Haas et 23 de Renault, qui se tient au quatrième rang.

 
Prochain article Formule 1
Bilan mi-saison - Haas, tellement bien que ça pourrait être mieux

Article précédent

Bilan mi-saison - Haas, tellement bien que ça pourrait être mieux

Article suivant

Brown : La venue de McLaren en IndyCar ne dépend pas d'Alonso

Brown : La venue de McLaren en IndyCar ne dépend pas d'Alonso
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités