Le Grand Prix de Russie espère 30'000 spectateurs

Les promoteurs du Grand Prix de Russie espèrent remplir les tribunes à 50% pour la course de septembre à Sotchi, ce qui représenterait 30'000 spectateurs environ.

Le Grand Prix de Russie espère 30'000 spectateurs

Tous les Grands Prix de la saison 2020 ont eu lieu à huis clos jusqu'à présent, avec un personnel réduit sur place, afin de combattre la pandémie de COVID-19. La Formule 1 étudie actuellement des solutions pour permettre à un petit nombre de fans de faire leur retour sur les circuits, potentiellement dès le Grand Prix de Toscane au Mugello début septembre.

Lire aussi :

Le Grand Prix de Russie est toutefois la première course à vendre des billets, l'épreuve étant prévue le 27 septembre. Les promoteurs comptent remplir les tribunes à 50%, pour un total d'environ 30'000 spectateurs sur place.

"Pendant trois mois, nous n'avons vendu aucun billet", déclare à Motorsport.com Alexey Titov, directeur exécutif de Rogonski, promoteur du Grand Prix de Russie. "Maintenant, la billetterie reprend lentement, en prenant en compte l'annonce du gouvernement selon laquelle la course aura lieu et notre annonce récente du programme de divertissements."

"Il est probablement prématuré de parler du nombre actuel de tickets vendus. Mais nous en savons désormais davantage sur les restrictions générales liées à la situation du coronavirus. Actuellement, nous discutons du chiffre de 50% de la capacité totale du Parc olympique – celle-ci correspondant à nos tribunes et au Parc olympique dans son ensemble. Cela signifie que le nombre maximal de fans se situera entre 30'000 et 32'000."

La Formule 1 a mis en œuvre un protocole strict lors des Grands Prix qui ont eu lieu jusqu'à présent afin d'empêcher la propagation du coronavirus. Des milliers de dépistages ont eu lieu, dont trois sont revenus positifs, l'un d'eux concernant Sergio Pérez. Les équipes doivent rester dans leurs propres "bulles" sans interagir avec les autres écuries, tandis que les journalistes n'ont pas accès au paddock.

Lire aussi :

Bien que la présence de fans soit prévue à Sotchi, Titov indique que ces règles strictes resteront en vigueur dans le paddock et que les spectateurs seront privés de certains événements. "Cette année, le Grand Prix sera vraiment inhabituel", confirme-t-il. "Certes, il y aura des spectateurs, mais pas de visite des stands ni de séance d'autographes. Nous allons annoncer dans un avenir proche comment nous allons remplacer cette partie du programme de divertissement."

"Nous avons plusieurs idées, dont nous sommes en train de finaliser les détails avec la Formule 1, mais bien sûr, il y aura autre chose à la place. Il n'y aura pas les opportunités habituelles pour les médias dans le paddock, car le paddock restera fermé. Le protocole de la FIA sur le coronavirus s'appliquera également ici. De ce point de vue, la course en Russie ne sera pas différente des autres. La seule différence, c'est que les fans peuvent venir dans les tribunes et encourager leurs pilotes favoris."

partages
commentaires

Voir aussi :

Un bonus pour les équipes qui signent rapidement les Accords Concorde

Article précédent

Un bonus pour les équipes qui signent rapidement les Accords Concorde

Article suivant

Officiel - Sergio Pérez fait son retour en Grand Prix

Officiel - Sergio Pérez fait son retour en Grand Prix
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Lieu Sochi Autodrom
Auteur Luke Smith
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021