Les grilles inversées restent une option pour 2021

Ross Brawn reconnaît que, malgré le nouvel échec récent essuyé par le projet d'instaurer des courses à grille inversée lors des Grands Prix en 2020, l'idée restait sur la table en vue de 2021.

Les grilles inversées restent une option pour 2021

Une proposition récente de mettre en place des courses sprint à grille inversée en lieu et place des qualifications lors du deuxième Grand Prix sur un même circuit cette année a été abandonnée faute de pouvoir parvenir à une unanimité chez les équipes, condition sine qua non à ce que la règle soit adoptée dès 2020. Mercedes a clairement fait part de son opposition et expliqué les raisons de sa position, alors que la mesure semblait être majoritairement acceptée.

Mais à partir de l'année prochaine, la structure de la gouvernance de la Formule 1 devrait changer dans le cadre de la renégociation des Accords Concorde et le soutien unanime d'une mesure pour qu'elle puisse entrer en vigueur pourrait ne plus être nécessaire. En conséquence, un nouveau vote sur le sujet pourrait bien aboutir, cette fois-ci, à une réforme. S'exprimant pour le site officiel de la F1, Ross Brawn, son manager sportif, a d'ailleurs laissé entendre que le projet de grille inversée reviendrait, en dépit de deux échecs lors des derniers mois puisqu'il n'avait déjà pas reçu le soutien nécessaire à son introduction lors d'un précédent vote en 2019. "Les courses à grille inversée sont toujours sur la table pour l'an prochain", a-t-il ainsi simplement lancé.

Lire aussi :

Une autre idée a été rejetée en dehors des grilles inversées : celle de ne pas prendre en compte dans l'établissement des classements l'ensemble des courses mais de pouvoir retirer les pires résultats. Une solution qui a déjà eu cours en Formule 1, à une époque où la fiabilité était moins importante et le nombre de GP bien plus réduit qu'actuellement, et qui aurait visé cette saison à se prémunir face à d'éventuels cas de COVID-19 empêchant une équipe ou un pilote de concourir.

Brawn a expliqué que si la mesure pouvait se justifier sur certains aspects, il y avait trop de risques, à une époque de grande fiabilité, de voir cette mesure détournée de sa fonction et que cela affecte le spectacle. "Nous avons parlé à un moment donné de la faisabilité de ne pas comptabiliser peut-être un ou deux résultats dans les circonstances actuelles."

"Le problème, c'est que les équipes pourraient 'en jouer'. Elles pourraient trouver un moyen de profiter d'une opportunité et vous pourriez découvrir que, si elles arrivent à une course où elles ne marqueront probablement pas de point parce qu'elles ont des problèmes, elles pourraient décider de ne pas finir la course. Ce serait mauvais pour la Formule 1. Il y a toutes sortes de manigances qui se produiraient s'il y avait une occasion de faire tomber quelques résultats, alors nous avons conclu, d'autant plus que le calendrier sera raccourci, qu'il valait mieux laisser tous les résultats en place."

partages
commentaires
La F1 n'exclut pas de courir sur "l'ovale" de Bahreïn

Article précédent

La F1 n'exclut pas de courir sur "l'ovale" de Bahreïn

Article suivant

Trois nouveaux Grands Prix F1 officiellement annulés en 2020

Trois nouveaux Grands Prix F1 officiellement annulés en 2020
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021