Trois nouveaux Grands Prix F1 officiellement annulés en 2020

Les Grands Prix d'Azerbaïdjan, de Singapour et du Japon ne figureront pas au calendrier 2020 de la Formule 1.

Trois nouveaux Grands Prix F1 officiellement annulés en 2020

À l'heure où la Formule 1 met sur pied un calendrier alternatif dont les huit premières manches européennes ont été annoncées la semaine dernière, l'heure des choix définitifs se dessine pour certains Grands Prix qui avaient encore vocation à figurer au menu du championnat. La crise du coronavirus a bouleversé le début d'année en repoussant le commencement de la compétition, qui reprendra finalement ses droits début juillet en Autriche. 

Lire aussi :

Parmi les manches qui auraient dû avoir lieu d'ici là, certaines comme l'Australie, Monaco ou la France avaient d'emblée été annulées, d'autres reportées en espérant trouver une date ultérieure. C'était le cas pour le GP d'Azerbaïdjan, jusqu'à ce jour. Comme pour le Grand Prix des Pays-Bas, la décision a finalement été prise d'annuler l'édition 2020 compte tenu des difficultés causées par la pandémie de COVID-19. Inscrit au calendrier de la Formule 1 depuis 2016, le circuit de Bakou devait accueillir la catégorie reine pour la cinquième fois de son Histoire le week-end prochain. 

Trouver une autre date était difficile, d'autant que la configuration urbaine du tracé implique de très gros préparatifs et la nécessité d'anticiper davantage l'organisation. Par ailleurs, le fait de se rendre en ville complique évidemment la mise en place du protocole sanitaire défini pour que la F1 puisse reprendre en juillet prochain tout en limitant les risques de transmission du COVID-19. 

Mais la course de Bakou n'est pas la seule à disparaître du calendrier puisque ce sera également le cas de deux épreuves asiatiques, qui faisaient partie de celles sur lesquelles pesaient les doutes les plus importants, à savoir Singapour et le Japon. Pour Singapour, circuit urbain, la logique de Bakou peut être superposée tout en y ajoutant la question du long voyage et du transport de matériel. Ce sera donc la première saison sans Marina Bay au programme depuis 2007.

Quant à Suzuka, le mythique tracé nippon sera absent pour la première fois depuis 2008, dernière année où il fut remplacé par Fuji. La situation de la course est clairement apparue quand le promoteur, qui est également celui de la course de Motegi en MotoGP, a annoncé l'annulation de cette dernière. 

Lire aussi :

La F1 travaille sur la suite à donner après le Grand Prix d'Italie, programmé le 6 septembre à Monza, puisqu'un important trou s'est ouvert jusqu'à la date initialement prévue pour le GP des États-Unis, qui devait succéder à Singapour et au Japon le 25 octobre. Quitter l'Europe n'a donc rien d'évident pour plusieurs raisons, et d'autres annulations pourraient suivre, notamment côté Canada. Concernant le Vietnam, il y a également une forte probabilité de voir l'épreuve reportée si le public n'est pas autorisé à y assister. Une solution pourrait être de prolonger le calendrier européen en septembre et octobre avec des courses à Hockenheim, Imola ou au Mugello, mais aussi d'ajouter une second course en Russie, le GP étant pressenti fin septembre. Des discussions existent avec tous ces circuits. 

Un communiqué publié par la Formule 1 ce vendredi matin explique : "Ces décisions ont été prises en raison des différents défis auxquels nos promoteurs sont confrontés dans ces pays. À Singapour et en Azerbaïdjan, les longs délais nécessaires à la construction des circuits urbains ont rendu impossible l'organisation des événements pendant une période d'incertitude et au Japon, les restrictions de voyage en cours ont également conduit à la décision de ne pas maintenir l'épreuve."

"Dans le même temps, nous avons fait des progrès significatifs avec les promoteurs existants et nouveaux sur le calendrier remanié et nous avons été particulièrement encouragés par l'intérêt manifesté par les nouveaux circuits pour accueillir une course de Formule 1 au cours de la saison 2020. Nous sommes conscients qu'il s'agit encore d'une période d'incertitude et de complexité dans le monde entier et nous continuerons à faire en sorte que la saison 2020 se déroule de façon prudente et avec flexibilité. Nous avons mis en place des plans de sécurité détaillés et solides pour nous assurer de commencer notre saison de la manière la plus sûre possible."

partages
commentaires
Les grilles inversées restent une option pour 2021
Article précédent

Les grilles inversées restent une option pour 2021

Article suivant

Montoya croit encore à la Triple Couronne

Montoya croit encore à la Triple Couronne
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021