La F1 n'exclut pas de courir sur "l'ovale" de Bahreïn

Alors que la saison 2020 est officiellement bloquée à huit dates européennes pour l'instant, Ross Brawn a expliqué que la Formule 1 avait des idées en tête pour augmenter ce chiffre et notamment la possibilité d'utiliser deux versions du circuit de Sakhir, dont un "ovale".

Pour le moment, le Championnat du monde 2020 de F1 est un championnat d'Europe puisque les huit dates officialisées jusqu'ici sont toutes en Europe et se concentrent sur une période de deux mois allant du Grand Prix d'Autriche du 3 au 5 juillet à celui d'Italie du 4 au 6 septembre. La suite, avec une éventuelle saison extra-européenne, est plus difficile à définir puisqu'elle implique des voyages sur des plus grandes distances et dans des États où des mesures sanitaires règnent toujours en raison de la pandémie en cours de COVID-19.

Parmi les idées évoquées pour augmenter le nombre d'épreuves cette saison si jamais il était difficile de sortir d'Europe, Ross Brawn, le manager sportif de la F1, a reconnu dans la foulée des rumeurs et informations autour du Mugello, d'Imola ou encore d'Hockenheim qu'un allongement de la saison européenne figurait parmi les options. Il a également confirmé, comme Motorsport.com vous le rapportait, que les GP prévus dans le Golfe persique étaient quasiment assurés de figurer au calendrier final. "Il est possible de prolonger la saison européenne avec une ou deux autres courses si nécessaire. Je pense que Bahreïn et Abu Dhabi seront le filet de sécurité de la saison d'après ce que nous pouvons voir pour le moment. Cela nous donne 10 [Grands Prix]. Nous trouverons au moins cinq ou six bonnes courses à mettre entre les deux", a-t-il expliqué sur le site officiel du championnat.

Lire aussi :

"Nous reconnaissons que les sites où ils doivent construire une piste, comme à Bakou ou à Singapour, ont besoin de plus de temps pour être avisés que les circuits permanents. Tous les aspects ont été pris en compte, et je pense que nous pouvons avoir une très bonne deuxième moitié de saison. Il y aura des courses qui n'auront pas lieu, des courses qui auront peut-être été créées, mais il y a beaucoup de choses qui se passent actuellement." L'annulation du GP d'Azerbaïdjan est d'ailleurs attendue sous peu.

L'idée de courir à nouveau sur des circuits déjà au programme, parfois même sur des tracés ayant organisé deux courses, a été évoquée. Brawn estime cependant que si des courses sont ajoutées en Europe, ce sera "plus probablement [sur de] nouvelles pistes". Puis il ajoute : "Il existe un certain nombre de bons circuits européens où nous pourrions ajouter une ou deux courses supplémentaires pour nous assurer que nous avons une saison complète. Nous n'allons pas encore l'annoncer, car c'est un travail en cours."

Et hors Europe, il est également envisagé d'utiliser les différentes configurations du tracé de Sakhir, à Bahreïn, qui a toujours été évoqué pour accueillir deux courses aux côtés du Red Bull Ring et de Silverstone. La F1 a elle-même déjà couru sur deux versions de la piste : l'actuelle de 5,4 km, qui est celle d'origine, et la version "Endurance" qui n'a été utilisée qu'en 2010 et qui rallongeait le circuit de 1,9 km. 

Lire aussi :

Cependant, Brawn voit quelque chose de plus spectaculaire que ce changement même s'il reconnaît que ça ne serait pas sans défis. "L'une des belles attractions de Bahreïn est qu'il y a de nombreuses configurations, nous pourrions donc aller à Bahreïn et y faire la course sur deux pistes différentes. Il y a une belle sorte de piste en ovale qui serait assez intéressante, et tous les tracés ont une licence de Grade 1 de la FIA, donc c'est une option en réserve. L'utilisation de deux configurations implique beaucoup de travail pour les installateurs – par exemple, le chronométrage doit être mis en place pour deux pistes, il faut donc être très attentif. C'est quelque chose que nous devons prendre en compte."

Pour rappel, le Grade 1 de la FIA est nécessaire à l'organisation d'essais et de Grands Prix de F1. Il atteste du niveau exigé en matière d'installations et de sécurité de la part du circuit. Concernant le circuit de Bahreïn, cinq tracés sont homologués : la version Grand Prix (5,412 km), la version Endurance (6,299 km), la version Oasis (2,554 km), la version Outer (3,543 km) qui emprunte la piste qui englobe toutes les autres configurations et la version Paddock (3,823 km). L'ovale de test, qui semble être évoqué par Brawn, fait 2,5 km et n'avait pas reçu d'homologation au 2 mars 2020.

partages
commentaires
Distanciation sur la grille : les préconisations de la FIA

Article précédent

Distanciation sur la grille : les préconisations de la FIA

Article suivant

Les grilles inversées restent une option pour 2021

Les grilles inversées restent une option pour 2021
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021