Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
101 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
108 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
143 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
157 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
185 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
192 jours
12 sept.
Course dans
199 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
213 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
216 jours
10 oct.
Course dans
226 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
241 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
248 jours
07 nov.
Course dans
255 jours

Grosjean toujours pas convaincu par les pneus 2020 de Pirelli

Après la première journée des essais d'Abu Dhabi 2019, Romain Grosjean reconnaît ne pas être convaincu par les pneus 2020 de Pirelli.

partages
commentaires
Grosjean toujours pas convaincu par les pneus 2020 de Pirelli

Les nouveaux pneus 2020 ont fait leurs débuts lors des essais libres du Grand Prix des États-Unis le mois dernier et ont à l'époque suscité des retours globalement négatifs de la part des pilotes et des écuries. Au point que plusieurs figures importantes du paddock ont commencé à remettre en cause le changement de gommes prévu et à envisager la possibilité d'une utilisation l'an prochain des pneus 2019. La FIA a même précisé que, si les tests d'Abu Dhabi débouchaient sur la même tendance, un vote serait bel et bien organisé, lors duquel il faudrait parvenir à une majorité de sept écuries sur dix pour graver dans le marbre le maintien des enveloppes de la saison achevée.

Alors que le roulage d'Austin s'est fait dans des conditions fraîches et sur une piste peu gommée, Pirelli s'attend à Abu Dhabi à des conditions bien plus représentatives avec une piste qui vient juste de servir au week-end de Grand Prix, une météo idéale et des pressions abaissées. Cependant, seul pilote titulaire de 2019 à s'exprimer devant les médias en cette fin de première journée, Romain Grosjean n'a pas vraiment plaidé en faveur des pneus 2020. 

Lire aussi :

Le directeur du GPDA a indiqué que, selon lui, les gommes étaient "restées dans la même veine" que lors du test sur le Circuit des Amériques. Et quand il lui est demandé de choisir entre les pneus 2019 et 2020, dans l'hypothèse où il devrait faire une course prochainement, il répond : "Je ne sais pas. Il est trop tôt pour le dire. Mais ça ne devrait pas vraiment être une question, n'est-ce pas ? Nous en sommes là. Si vous me demandez là tout de suite, je ne sais pas. Selon la piste, je vous dirais l'un ou l'autre. [Mais] ça ne va pas se produire. Après une année de développement, vous aimeriez vous dire : 'Je vais rouler avec les [pneus] 2020, pas de question à se poser'."

Pirelli a souhaité instaurer une gamme de pneus avec une plus faible dégradation, une fenêtre de fonctionnement plus large et une surchauffe moins importante, répétant que cette lettre d'objectifs tardive arrivée entre ses mains correspondait aux désirs des pilotes. Or, au moment de tirer un bilan des comparaisons faites par Haas entre les différents composés 2019 et 2020 ce mardi, Grosjean constate que "certains sont proches, d'autres éloignés".

"[Les pneus 2020] sont différents. Il y a du positif et du négatif. Ils ont fait un gros changement, De nouveau, nous devons voir comment nous faisons rouler les voitures et nous assurer d'être au maximum à tous les niveaux, mais si vous me demandez si je suis très heureux des nouveaux pneus, et [si] ça va résoudre certains des problèmes – la dégradation thermique, la sensibilité quand on suit une autre voiture –, je dois juste vous dire la vérité. Et non, ça ne va pas totalement corriger ce problème. La dégradation sur certains composés était meilleure. Pouvoir utiliser des pressions plus basses aide aussi. Donc c'est ce qui est positif. Mais ce n'est pas ce dont on pourrait rêver."

Propos recueillis par Frankie Mao 

Photos - Grosjean aux tests d'Abu Dhabi 2019

Cliquez sur les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

1/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

2/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

3/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

4/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

5/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

6/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

7/17

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

8/17

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

9/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

10/17

Photo de: Joe Portlock / Motorsport Images

11/17

Photo de: Joe Portlock / Motorsport Images

12/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

13/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

14/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

15/17

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

16/17

Photo de: Joe Portlock / Motorsport Images

17/17

Photo de: Joe Portlock / Motorsport Images

Ocon veut contrer le "gros problème" de 2020 grâce à ses 1ers tests

Article précédent

Ocon veut contrer le "gros problème" de 2020 grâce à ses 1ers tests

Article suivant

Ricciardo : Perdre la cinquième place aurait été une claque

Ricciardo : Perdre la cinquième place aurait été une claque
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais Pirelli à Abu Dhabi
Catégorie Mardi
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021