Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
2 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
37 jours

Haas ne concevra pas la VF-20 autour des pneus

partages
commentaires
Haas ne concevra pas la VF-20 autour des pneus
Par :
26 juil. 2019 à 13:51

Malgré ses difficultés actuelles, Haas F1 Team n'a pas l'intention de prendre en compte les pneus Pirelli dans la conception de sa monoplace 2020.

Haas F1 Team n'a marqué que 16 points sur les dix premiers Grands Prix de la saison, à comparer aux 51 unités engrangées sur la même période l'an passé, et ce n'est pas un hasard. Les évolutions apportées à la VF-19 ont rendu la monoplace instable, et les pilotes peinent donc à libérer son potentiel ; de plus, l'écurie américaine ne parvient pas à tirer le maximum des pneus Pirelli. Elle n'a toutefois pas l'intention de changer de philosophie pour son design afin d'être en phase avec les gommes.

Lire aussi :

"Nous ne pouvons pas concevoir la voiture pour qu'elle convienne aux pneus", déclare le directeur d'équipe Günther Steiner. "Après, les pneus changent l'année suivante et on se retrouve à la case départ."

"Pirelli nous a promis que les pneus de l'an prochain auraient une fenêtre [de fonctionnement] plus large. C'est ce pour quoi ils travaillent, c'est ce pour quoi ils se sont engagés. Espérons que cela fonctionne. Ce que l'on apprend cette année aidera l'an prochain aussi. Je ne sais pas si ce sera finalement concluant pour que ça fonctionne tout le temps. Nous aurons une meilleure compréhension à la fin de l'année pour l'an prochain."

Günther Steiner, Team Principal, Haas F1, lors de la conférence de presse

Haas reste sur quatre Grands Prix sans marquer de points, une série inédite depuis sa première saison en Formule 1 en 2016, ce malgré un potentiel certain pour la VF-19 ; Kevin Magnussen s'est même qualifié cinquième en Autriche. Cependant, pour Steiner, cette baisse de régime était inéluctable.

"Nous savions que ça allait arriver", affirme l'Italien. "J'ai dit qu'à un moment, nous allions faire un pas en arrière. C'est normal en compétition. On ne peut pas monter sans cesse. Ce qui est étrange, c'est que nous n'avons pas une mauvaise voiture. Il s'agit davantage de la manière dont nous réagissons. Maintenant, le défi est de faire en sorte que tout le monde reste concentré, travaille dans la même direction et fasse partie de la solution, pas du problème. Alors nous nous en sortirons."

Dans un tel contexte, le plus difficile est d'entretenir le moral des troupes. "Certains n'ont peut-être pas la confiance et font quelque chose de différent, mais nous devons vivre avec ça. Normalement, si l'on est franc avec les gens et qu'on leur dit ce qui se passe vraiment, et que c'est une opportunité, cela leur convient. Il n'y a pas de meilleure source de motivation que le succès, et nous le savons tous. Quand on n'a pas de succès, il faut s'efforcer qu'ils restent motivés. Avec du succès comme l'an dernier, nous n'avions pas besoin de les motiver, ils se motivaient tout seuls", conclut Steiner.

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Bottas ou Ocon en 2020 : Mercedes n'a pas résolu son dilemme

Article précédent

Bottas ou Ocon en 2020 : Mercedes n'a pas résolu son dilemme

Article suivant

EL2 - Leclerc et Ferrari persistent, Gasly part à la faute

EL2 - Leclerc et Ferrari persistent, Gasly part à la faute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel