Hamilton, Bottas : les raisons d'un départ agité en Hongrie

Les deux pilotes Mercedes ont connu dimanche dernier une procédure de départ loin d'être sereine, pour des raisons très différentes.

Hamilton, Bottas : les raisons d'un départ agité en Hongrie

Lewis Hamilton et Valtteri Bottas étaient en première ligne pour le Grand Prix de Hongrie, qui a débuté sur une piste humide, mais tout ne s'est pas passé comme prévu. Pour le Britannique, cela n'a eu aucune conséquence et il a conservé la tête de la course après l'extinction des feux. En revanche, le Finlandais a flirté avec le départ volé et a perdu du terrain dans les premiers hectomètres.

Lire aussi :

En achevant son tour de formation, Hamilton a indiqué par radio à son écurie que le moteur faisait un bruit "comme s'il allait caler". Dans le stand Mercedes, les ingénieurs savaient qu'il n'y avait aucun problème particulier sur la monoplace du sextuple Champion du monde, mais ils n'ont pas pu le rassurer. Le faire aurait représenté une infraction à la réglementation, qui précise depuis 2017 que pour la procédure de départ, un pilote ne peut pas être assisté par son équipe à moins d'un cas de force majeure. C'est d'ailleurs cette même règle qui a valu une pénalité de dix secondes aux deux Haas, appelées au stand dans le tour de formation pour chausser les pneus slicks, ou qui a empêché AlphaTauri de répondre à Daniil Kvyat quand il a émis le souhait de changer de gommes.

"Lewis a fait part d'un problème pendant le tour de formation, il pensait que le moteur allait caler", explique Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie piste chez Mercedes. "En fait, c'était un souci de capteur qui n'affectait le moteur qu'autour de la commande de ralenti. Ce n'était pas un problème, il n'allait pas caler et il existe une protection qui empêche le moteur de caler dans cette situation, mais nous ne pouvions pas lui dire que tout allait bien. C'est à cause du règlement qui interdit de parler au pilote pendant le tour de formation. Nous savions que ça allait, mais il a dû s'en inquiéter un peu jusqu'au moment de partir." 

Dans le cas de Bottas, l'envol a été très couteux. Le Finlandais a bougé avant l'extinction des feux mais s'est ravisé suffisamment rapidement pour que le capteur de la FIA ne se déclenche pas, avant de s'élancer avec un temps de retard. Il a expliqué avoir été distrait par un voyant sur son volant, ce que Mercedes précise davantage aujourd'hui.

"Le problème, c'est qu'il a réagi à un voyant qui clignotait sur son volant", détaille Shovlin. "C'est parce qu'il fait les simulations de départ avec ce volant pendant le week-end. Pour simuler l'extinction des feux de la grille de départ, les voyants sur le volant s'éteignent. C'est pourquoi il a réagi, ça l'a distrait. Heureusement, il a réussi à tirer l'embrayage et à éviter le départ volé. Il y a désormais un système automatique qui détecte où se trouve la voiture sur son emplacement de grille, et elle peut se trouver dans une position suffisamment étendue sans être détectée. Valtteri n'a pas beaucoup bougé, donc il est resté dans la tolérance. Le système n'a donc pas pensé qu'il avait volé le départ, puisqu'il était toujours dans son emplacement lors de l'extinction des feux."

partages
commentaires
Horner : L'issue du dossier Racing Point dictera l'avenir de la F1
Article précédent

Horner : L'issue du dossier Racing Point dictera l'avenir de la F1

Article suivant

La loyauté de Pérez plaide en sa faveur chez Racing Point

La loyauté de Pérez plaide en sa faveur chez Racing Point
Charger les commentaires
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021
Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne Prime

Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne

La nouvelle unité de puissance installée dans la W12 de Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo a aidé le Britannique à décrocher une victoire mémorable.

Formule 1
18 nov. 2021