Hockenheim veut un contrat "sans risque" pour son GP après 2018

Hockenheim s'inspire de l'intérêt de Liberty Media pour Miami pour tenter de se placer dans une position de négociation sur le coût d'entrée dans le calendrier.

Hockenheim souhaiterait continuer à accueillir le Grand Prix d’Allemagne au-delà de son contrat actuel qui prend fin au terme de cette édition 2018, à la condition que la nouvelle entente signée avec la F1 ne comporte pas de risque.

Signé avec Bernie Ecclestone, l’accord qui lie actuellement les promoteurs du GP d’Allemagne à la FOM (Liberty Media) planifie une alternance entre les pistes du Nürbürgring (où la dernière épreuve date cependant de 2013) et de Hockenheim.

L’idée générale de l’accord d’alternance était qu’aucun organisateur ne devait se retrouver dans une position de perte financière annuellement, mais pouvait s’organiser avec un déficit anticipé tous les deux ans.

Toutefois, Hockenheim a cette fois rendu clair le fait qu’il ne serait pas envisageable pour les promoteurs d’organiser l’événement dans des conditions similaires. La piste, qui ne peut plus opérer à perte, a ainsi suggéré un montage comprenant soit un partage des revenus, soit une tenue du GP avec des frais de la FOM inexistants ou symboliques.

Etre dans le calendrier sans payer ?

La nouvelle intervient alors que la Liberty Media et la ville de Miami évaluent la tenue d’un Grand Prix en Floride en suivant ce que la F1 a appelé "un business model atypique" : comprendre, dans lequel Liberty Media serait tellement désireux d’organiser ce Grand Prix aux USA que les habituels frais réclamés aux promoteurs locaux ne seraient pas facturés (une situation que l’on voit déjà par exemple à Monaco).

Cette connaissance de la flexibilité de Liberty Media sur des cas particuliers incite les promoteurs allemands à suggérer que Hockenheim devrait aussi disposer d’un droit d’accès gratuit au calendrier en raison de l’importance de l’Allemagne et de ses acteurs dans le championnat. C’est sans doute oublier que l’Allemagne a été privée de GP national en 2015 et 2017, manquant certes aux fans locaux, mais ne provoquant pas de révolution ou de pressions particulières de la part des acteurs ayant des intérêts directs liés à la tenue de ce GP, comme Mercedes-Benz, ou les télévisions. Par ailleurs, la profitabilité de la F1 influence directement les revenus versés par Liberty Media aux équipes F1 : il est donc possible qu’en dépit de leur intérêt pour le marché allemand, les teams préfèrent voir leur enveloppe de redistribution de revenus annuels gonfler grâce à de meilleurs bénéfices de la discipline venant de la tenue d’événements plus rentables que le GP d’Allemagne pour la FOM...

Quoi qu’il en soit, Jorn Teske, directeur marketing du circuit d’Hockenheim, joue avec les cartes dont il dispose. "Le contrat expire cette année et nous visons la réception d’un GP dans le futur. Nous aimerions l’avoir dans le futur mais le point clé est que nous ne pouvons prolonger dans les conditions actuelles. Nous aimerions donc avoir un contrat qui nous ôte la part de risque, c’est la base. Nous ne parlons pas d’un droit d’entrée, nous parlons d’un contrat dans lequel il n’y a clairement plus de risque du tout."

Les risques contractuels de la tenue d'un GP

L’un des "risques", par le passé, concernant l’écriture des contrats par Bernie Ecclestone, qui envisageait une augmentation annuelle du droit d’entrée au calendrier, tout en liant les promoteurs sur un nombre d’années ferme et durable.

"Nous avons un circuit qui ne reçoit de soutien financier de personne : ni de l’État, ni de la région ou de compagnies privées. Nous devons donc tout faire nous-mêmes. Nous avons eu des pertes par le passé. Nous avions un contrat de dix ans et l’avons respecté, même s’il y a eu de bonnes et de moins bonnes années. Il est temps d’arrêter de poursuivre dans cette direction. Nous serions très, très heureux d’avoir la F1 en Allemagne ; non seulement pour nous, mais particulièrement pour les fans. C’est la clé, mais il faut revoir la base."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Circuit Hockenheimring
Type d'article Actualités
Tags ecclestone, fom, liberty media, promoteur