Horner : La F1 a besoin que McLaren sorte de la "tourmente"

partages
commentaires
Horner : La F1 a besoin que McLaren sorte de la
Par : Benjamin Vinel
17 août 2018 à 15:48

L'écurie McLaren est actuellement empêtrée dans l'une des périodes les plus difficiles de son Histoire, mais Christian Horner espère qu'elle se tirera bientôt d'affaire, pour le bien de la Formule 1.

Deuxième équipe la plus victorieuse de l'Histoire de la Formule 1, McLaren n'a pas remporté le moindre succès depuis le Grand Prix du Brésil 2012, et son dernier podium date du Grand Prix d'Australie 2014.

Lire aussi :

La structure de Woking a notamment connu trois saisons particulièrement difficiles avec Honda avant de rejoindre le giron de Renault pour 2018, mais son châssis semble avoir fait un pas en arrière. McLaren est ainsi la dernière écurie propulsée par le Losange au championnat des constructeurs, n'ayant marqué que 52 points face aux 82 de Renault et aux 223 de Red Bull... dont le directeur, Christian Horner, souhaite pourtant le retour aux avant-postes de la légendaire écurie britannique.

"McLaren est une grande équipe", déclare Horner pour Motorsport.com. "Elle a une immense histoire, je crois que c'est la deuxième équipe la plus victorieuse en Formule 1, donc la F1 a besoin que McLaren soit à un niveau élevé. Ils ont évidemment quelques difficultés actuellement, et semblent être un peu dans la tourmente, mais espérons qu'ils résoudront ça prochainement."

 

Photo de:

 

Photo de:

La saison prochaine, sauf surprise, McLaren alignera pour la première fois depuis 1995 un line-up sans vainqueur en Grand Prix : le double Champion du monde Fernando Alonso va quitter la Formule 1, remplacé par son compatriote Carlos Sainz, tandis que le titulaire actuel Stoffel Vandoorne est en concurrence avec Esteban Ocon et Lando Norris pour le second baquet. Il est donc probable qu'en 2018, pour la première fois de son Histoire, McLaren n'ait même aucun pilote étant déjà monté sur le podium en Formule 1.

Pendant ce temps, la restructuration de l'écurie se poursuit, suite au départ des techniciens Tim Goss et Matt Morris ainsi que du directeur de la compétition Éric Boullier. Gil de Ferran a été recruté comme directeur sportif, Andrea Stella a été promu au poste de directeur de la performance, et les négociations sont en cours quant à l'embauche de James Key en tant que directeur technique.

Manifestement, ce n'est pas tout. "Nous n'avons pas encore fini nos recrutements ni établi notre structure définitive", affirme le PDG Zak Brown. "Nous avons une bonne idée de ce que nous allons faire, mais ce n'est pas quelque chose que nous voulons rendre public, nous préférons nous concentrer sur notre travail."

"La clé est qu'il s'agit d'un effort d'équipe", renchérit Gil de Ferran. "Il y a beaucoup de gars talentueux que vous ne connaissez probablement pas, à tous les échelons de cette entreprise. Nous sommes en train de réorganiser et de rassembler l'équipe en nous assurant qu'il y ait davantage de clarté, d'ouverture, de communication. Je ne pense pas que nous puissions partager tous les détails de tout ce que nous faisons en interne pour arriver là où nous voulons aller, mais il y a un plan, qui deviendra plus clair pour tout le monde alors que nous avançons."

Propos recueillis par Adam Cooper et Ben Anderson

Prochain article Formule 1
Un nouveau fond plat sur la Renault à Spa

Article précédent

Un nouveau fond plat sur la Renault à Spa

Article suivant

Grosjean veut faire rebondir sa carrière en 2021

Grosjean veut faire rebondir sa carrière en 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités