L'inactivité des écuries F1 pourrait être prolongée

Avancée à mars-avril pour faire face à la crise provoquée par la pandémie de COVID-19, la trêve "estivale" pourrait durer plus longtemps que prévu pour les écuries si cela s'avère nécessaire.

L'inactivité des écuries F1 pourrait être prolongée

Afin de disposer d'options pour éventuellement courir au mois d'août, les écuries doivent observer d'ici fin avril une période de suspension de leurs activités de 21 jours, ce qui permet également de limiter les coûts alors que la date du début de saison demeure très incertaine. En fonction de l'évolution de la situation, cette trêve pourrait être prolongée afin d'aider les petites structures, comme l'a révélé Frédéric Vasseur dans un entretien accordé à Motorsport.com. "Nous avons la possibilité de prolonger la trêve", explique le directeur de l'écurie Alfa Romeo. "L'une des décisions à prendre pour réduire drastiquement les coûts pourrait être de prolonger la suspension des activités." 

Lire aussi :

Pour l'heure, le premier Grand Prix de la saison est programmé le 14 juin au Canada, mais l'épreuve reste sous la menace de la crise mondiale. La semaine dernière, ses organisateurs confiaient à la fois leur "optimisme" et leur "réalisme", évoquant une décision définitive prise juste après Pâques. Selon Frédéric Vasseur, l'heure n'est pas à la précipitation, alors que les écuries observent toutes – avec des dates parfois légèrement décalées – la période de fermeture des usines de 21 jours.

"Jour après jour, c'est à peu près la même chose car nous sommes dans la trêve estivale, nous n'avons pas le droit de travailler à l'exception de la communication et de certaines fonctions en ce qui me concerne ainsi que pour d'autres cadres dirigeants", précise le Français. "Mais tout le staff technique n'est pas autorisé à travailler pour les trois prochaines semaines, soit jusqu'à mi-avril. J'espère qu'à la mi-avril nous aurons une meilleure vision de la situation pour le reste de l'année et que nous pourrons prendre des décisions."

Face à cette crise sans précédent, les écuries et les acteurs de la Formule 1 ont démontré une capacité rare à travailler ensemble pour prendre rapidement des décisions majeures telles que le report d'un an de la future réglementation technique. Pour Frédéric Vasseur, il s'agit du point le plus positif à retirer d'une situation pareille.

"Je pense que c'est un aspect positif de la crise", assure-t-il. "Nous travaillons probablement davantage ensemble et nous serons plus forts ensemble. Nous devons travailler collectivement pour surmonter cela, pour sauver la saison si c'est possible et pour faire autant de courses que possible. Ce n'est pas facile. Chaque jour nous recevons des informations, de nouvelles préoccupations. Le plus important est d'être flexible et de travailler collectivement. Et ça n'a pas toujours été l'atout numéro un de la Formule 1 !"

Propos recueillis par Erwin Jaeggi  

partages
commentaires
Les pilotes Haas sont prudemment optimistes pour la saison 2020

Article précédent

Les pilotes Haas sont prudemment optimistes pour la saison 2020

Article suivant

Le circuit de Buddh transformé en centre de quarantaine

Le circuit de Buddh transformé en centre de quarantaine
Charger les commentaires
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021