Le combat d’Ayrton Senna pour la sécurité

partages
commentaires
Le combat d’Ayrton Senna pour la sécurité
1 mai 2013 à 12:30

Le triple Champion du Monde Ayrton Senna doit en partie sa réputation au fait qu’il était très agressif en course, allant parfois au-delà des limites lors de certaines passes d’armes et causant ainsi des collisions avec ses adversaires, au mépris des risques encourus

Le triple Champion du Monde Ayrton Senna doit en partie sa réputation au fait qu’il était très agressif en course, allant parfois au-delà des limites lors de certaines passes d’armes et causant ainsi des collisions avec ses adversaires, au mépris des risques encourus. Mais le Brésilien était également, de manière paradoxale, l’un des pilotes les plus soucieux en ce qui concerne la sécurité en piste.

Quand Senna arrive en Formule 1, la mort est moins omniprésente sur les circuits qu’elle ne le fut dans la passé, ce qui peut expliquer un certain relâchement des instances sportives contre lequel il n’aura eu cesse de se battre. Cette croisade permanente qu’il menait pour la sécurité en piste peut s’expliquer par le décès Elio de Angelis, survenu en 1986 lors d’une séance d’essais sur le circuit du Castellet, et en partie dû à la lenteur des secours à évacuer le pilote italien vers l’hôpital de Marseille. "Elio était un pilote à part car il exerçait son métier par amour du sport, sans motivation mercantile. C'était un gentleman, une personne de grande qualité que je suis fier d'avoir connu", déclarait alors le Pauliste, très ému par la perte de son ancien coéquipier chez Lotus.

Lorsqu’un accident grave survenait, Senna était bien souvent le premier pilote à se rendre sur les lieux, tout d’abord pour apporter son soutien au pilote blessé, mais aussi pour comprendre les circonstances de l’accident et les éventuelles défaillances concernant la sécurité à corriger. C’est ainsi qu’il se rendit, la veille de son propre décès, à l’endroit où le débutant autrichien Roland Ratzenberger venait de perdre la vie. Touché par ce qui venait d’arriver, il fondit en larmes dans les bras du Professeur Sid Watkins, le médecin en charge des Grands Prix de Formule 1.

Ce dernier rapportait dans ses mémoires une discussion qu’il eut alors avec Senna. "Qu’est-ce que tu veux prouver de plus ? Tu as été trois fois Champion du Monde, tu es le pilote le plus rapide. Laisse tout tomber et mets-toi à la pêche", lui avait alors glissé Watkins, ce à quoi Senna rétorqua : "Sid, il y a certaines choses sur lesquelles je n’ai pas le contrôle, je ne peux pas m’arrêter. Je dois continuer". Le lendemain, Watkins ne pouvait rien faire pour ramener son ami à la vie. Il décida alors de poursuivre le combat entamé par le Brésilien en améliorant la sécurité des pilotes, pour que de tels drames n’aient plus lieu.

L’émotion causée par la disparition d’Ayrton Senna en pleine course incita les instances sportives à porter une plus grande attention à la sécurité des pilotes. Les monoplaces, bien sûr, mais aussi les circuits, les structures médicales à disposition et l’équipement des pilotes furent alors améliorés, jusqu’à atteindre le niveau de sécurité que nous connaissons à l’heure actuelle.

Prochain article Formule 1
Stats – Ayrton Senna, un pilote de légende

Article précédent

Stats – Ayrton Senna, un pilote de légende

Article suivant

Horner laisse parler les actes et les statistiques

Horner laisse parler les actes et les statistiques

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Ayrton Senna Boutique , Roland Ratzenberger , Elio de Angelis
Type d'article Actualités