Le retour manqué de Schumacher avec Ferrari

L'accident de Felipe Massa lors des qualifications du Grand Prix de Hongrie 2009 reste gravé dans les mémoires

L'accident de Felipe Massa lors des qualifications du Grand Prix de Hongrie 2009 reste gravé dans les mémoires. Hospitalisé et tenu à l'écart des circuits pour une longue convalescence, Massa laissa derrière lui un baquet Ferrari convoité, pour lequel la Scuderia dut trouver une solution rapide. Le premier homme sur la liste du Président Montezemolo était Michael Schumacher, alors à la retraite.

Michael Schumacher avait repris l'entraînement d'arrache-pied afin d'arriver à Valence dans les meilleures conditions physiques possibles. La presse, comme le public, était enthousiaste, le Diable Rouge s'annonçait de retour, et motivé à prouver qu'il n'avait rien perdu de sa superbe.

Même Ralf, son frère, se réjouissait de ce retour

!

Après avoir testé une F2007 au Mugello, le septuple Champion du Monde était parvenu à faire baisser l'aiguille de sa balance.

"Je suis actuellement en plein dans ma préparation pour la course à venir. J'ai déjà perdu trois kilogrammes, même s'il est aussi important pour moi d'affermir mes muscles. Tout compte fait, l'entraînement fonctionne plutôt bien," indiquait alors l'Allemand sur son site internet avec satisfaction.

"Je dois seulement admettre que mon cou tire un peu. Nous devons contrôler cela car la santé est prioritaire, c'était un engagement clair pris avec Ferrari et, dans le même temps, avec ma femme aussi. C'est fait ! J'ai accepté le challenge. Et comme vous le savez tous, j'aime vraiment les défis. Il semblerait que mes fans aiment ça aussi."

"Je voudrais vraiment remercier tous mes supporters qui croisent les doigts pour moi. C'est incroyable tout le soutien que j'ai reçu du monde entier ces derniers jours. C'est comme si un flux d'énergie positive venait sur moi."

Schumacher fut cependant contraint de laisser filer le rêve de millions de personnes au dernier moment, les séquelles d'une blessure au cou contractée lors d'un run à moto semblant encore trop importantes pour permettre au Kaiser de revenir au volant de la Ferrari en course.

Ce fut finalement Lucas Badoer, homme de l'ombre de Ferrari sur les tests, qui obtint le Saint Graal, avant de devoir céder son volant à Giancarlo Fisichella, en raison de résultats catastrophiques après deux courses. Fisichella fait depuis partie de la famille Ferrari, et pilote encore en GT à ce jour pour la firme italienne.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Michael Schumacher , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités