Leclerc : Ferrari aura du mal à répéter sa performance de Silverstone

Bien qu'il ait mené le Grand Prix de Grande-Bretagne, Charles Leclerc a indiqué que la Scuderia Ferrari ne serait pas en mesure de rivaliser systématiquement avec Mercedes cette saison.

Leclerc : Ferrari aura du mal à répéter sa performance de Silverstone

Quatrième sur la grille de départ du Grand Prix de Grande-Bretagne, Charles Leclerc a profité du contact entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au départ pour s'emparer de la tête et mener 49 des 52 tours de l'épreuve britannique. Et grâce à la pénalité infligée au septuple Champion du monde, le pilote Ferrari a pu creuser un écart d'une dizaine de secondes sur son plus proche poursuivant.

Néanmoins, Hamilton a été capable de revenir sur ses talons dans les derniers kilomètres de course. Au prix d'un dépassement audacieux à Copse, théâtre de l'accident du premier tour, le pilote Mercedes a dépossédé Leclerc du commandement et a enregistré son 99e succès en Grand Prix. Tout d'abord frustré par la perte de la victoire à trois tours du drapeau à damier, un sésame qui lui échappe depuis le Grand Prix d'Italie 2019, Leclerc a fini par voir son verre à moitié plein.

"Au début du week-end, il n'y avait absolument aucun espoir de se battre pour la victoire à Silverstone", avait-il expliqué après la course. "Cela montre à quel point notre équipe a fait un excellent travail. Ce n'est pas une situation facile, mais l'équipe travaille extrêmement bien et nous l'avons montré aujourd'hui avec cette deuxième place."

Les difficultés éprouvées par Hamilton à mettre la pression sur Leclerc en début de course, en dépit de plusieurs coupures moteur sur la SF21, pourraient être perçues comme le retour de la Scuderia sur le devant de la scène. Mais le pilote a douché les espoirs des tifosis en indiquant que son podium n'en appellera pas nécessairement d'autres cette saison.

"Nous devons continuer à travailler, parce que c'est ce que nous voulons faire constamment : nous battre pour la victoire. C'était génial de se battre contre Lewis, mais il ne faut pas s'attendre à être dans cette position pour le reste de l'année. Nous devons continuer à travailler", a-t-il ajouté.

Lire aussi :

Après avoir échoué à Imola, à Barcelone et à Bakou, Leclerc est enfin monté sur son premier podium de la saison, le 13e de sa carrière en Formule 1. Lorsqu'on lui a demandé s'il rangeait la deuxième place de Silverstone parmi ses meilleurs podiums en catégorie reine, Leclerc a répondu : "Oui, j'ai attaqué à chaque tour et je ne pense pas avoir fait une grosse erreur."

"Pendant le premier relais, j'ai pensé que ma course était terminée à cause des problèmes sur le moteur. J'ai eu beaucoup de paramètres à gérer sur le volant, mais je pense que nous avons très bien géré la situation. Nous avons réussi à diminuer le nombre de coupures moteur pour le reste de la course."

partages
commentaires
Le crash de Verstappen va coûter 1,5 M€ selon Red Bull

Article précédent

Le crash de Verstappen va coûter 1,5 M€ selon Red Bull

Article suivant

Horner maintient ses critiques sur les célébrations de Mercedes

Horner maintient ses critiques sur les célébrations de Mercedes
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021