Les meilleurs moments de Williams : Angleterre 1979 (#1)

La première victoire d'une équipe a toujours une saveur particulière

Les meilleurs moments de Williams : Angleterre 1979 (#1)

La première victoire d'une équipe a toujours une saveur particulière. Ferrari triompha des Alfa Romeo en Angleterre en 1951, donnant le sentiment à son fondateur Enzo Ferrari "d'avoir tué ma mère", faisant référence à son passé dans l'équipe au trèfle. Bruce McLaren, à l'image de son ami Jack Brabham, amena lui-même sa monoplace vers la victoire en Belgique en 1968. Plus près de nous, Jordan triompha des éléments 30 ans plus tard, également à Spa grâce à Damon Hill. Sans parler de la victoire surprise de Stewart lors du dantesque Grand Prix d'Europe en 1999 avec Johnny Herbert.

La première victoire de Williams était, elle, attendue en 1979. Une fois leur monoplace, la FW07, au point, celle-ci allait dominer l'été sans contestation. Or, c'est à Silverstone, donc à domicile, que l'équipe allait concrétiser ses efforts, et notamment ceux de Frank Williams, alors sur le terrain depuis une décennie. Alan Jones signa sa première pole position ainsi que celle de l'équipe, tandis que l'expérimenté Clay Regazzoni, qui était passé proche du succès à Monaco, se qualifia quatrième.

Jones domina alors la course, et tout semblait indiquer qu'il allait offrir à Williams sa première victoire. Or un souci de pompe à eau força l'Australien à renoncer après 40 tours. Heureusement pour l'équipe, Regazzoni prit sa suite après les abandons de Nelson Piquet et Jean-Pierre Jabouille, récent vainqueur du Grand Prix de France avec un turbo Renault dans le dos.

Cette fois, aucun souci technique ne frappa la Williams : Regazzoni remporta la course devant René Arnoux (Renault) et Jean-Pierre Jarier (Tyrrell). Pour ne pas froisser Saudia Airlines, sponsor titre de l'équipe, le Suisse trinqua sur le podium, non pas avec du champagne mais.. du jus d'ananas ! S'il s'agissait de la dernière victoire du vétéran tessinois, pour Williams, ce n'était que le début d'une belle série. Et encore aujourd'hui, cette première victoire reste le plus beau moment de Frank Williams en Formule 1.

"Remporter notre toute première victoire lors de notre Grand Prix à domicile en fait un jour très particulier. Énormément de gens de l'usine étaient là pour célébrer ce triomphe. Cela nous a mis sur la voie et nous a conduit à 113 autres victoires jusqu'à aujourd'hui".

Reste à espérer pour l'équipe que le jeune Valtteri Bottas ou l'expérimenté Felipe Massa puissent lui en offrir une cent-quinzième en 2014.

partages
commentaires
Les meilleurs moments de Williams : Angleterre 1987 (#3)

Article précédent

Les meilleurs moments de Williams : Angleterre 1987 (#3)

Article suivant

Les meilleurs moments de Williams : Canada 1980 (#2)

Les meilleurs moments de Williams : Canada 1980 (#2)
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021