La F1 va insister sur les budgets plafonnés auprès des équipes

Les équipes de F1 vont devoir attendre plus longtemps pour connaître les projets de Liberty Media pour une refonte radicale de la redistribution des primes. Le sujet n'est pas à l'ordre du jour de la réunion du Groupe Stratégique prévue mardi.

La F1 va insister sur les budgets plafonnés auprès des équipes

La FIA, le détenteur des droits commerciaux de la F1 Liberty Media, ainsi que les équipes se réuniront demain pour discuter des dernières idées concernant un remaniement de la discipline au-delà de 2020.

Aux côtés des six équipes membres du Groupe Stratégique – Mercedes, McLaren, Ferrari, Red Bull, Williams et Force India – les quatre autres écuries seront présentes à la réunion dans un rôle d'observation.

La réunion avec la FIA et la F1 la semaine dernière s'est concentrée sur les propositions moteur, suscitant des critiques venant de trois motoristes actuels. Cette semaine, la rencontre lancera les discussions autour d'une refonte plus profonde des Grands Prix, visant à resserrer la hiérarchie.

On a laissé entendre que l'un des points de départ de ces discussions serait le changement de la structure de redistribution des primes, avec la volonté d'éradiquer le système de bonus qui favorise les plus grandes équipes et leur offre un avantage financier sur les plus petites écuries.

Cependant, des sources bien informées de la situation ont révélé que la question des primes n'avait pas été mise sur la table, et que l'accent serait plutôt mis lors de cette réunion sur les projets de budgets plafonnés.

Liberty serait déterminé à mettre en place une manière de limiter les coûts pour les équipes F1, et exposera les grandes lignes de ce plafonnement.

Son espoir est d'avoir un dialogue constructif pour commencer à travailler sur le cadre d'un projet, tout en trouvant un consensus sur la manière de contrôler les limites de dépenses afin que cela soit efficace pour les réduire.

C'est seulement une fois que l'idée d'un plafonnement des budgets sera plus solide que les discussions concernant les accords autour des revenus commerciaux pourront commencer à aller de l'avant.

Vers des discussions privées

Il se dit que la décision de supprimer les discussions concernant les primes provient du fait que la question des droits commerciaux est l'une de celles qui n'impliquent pas la FIA, et qu'il s'agit d'une affaire privée entre les dirigeants de la F1 et les équipes.

Lors des dernières négociations, les ententes commerciales avaient été discutées individuellement entre les équipes et Bernie Ecclestone, avec un certain nombre d'accords bilatéraux mis en place jusqu'en 2020.

Il est possible qu'un tel système soit adopté cette fois encore, avec des discussions prenant place en privé plutôt que de passer par un dialogue plus général impliquant toutes les équipes.

La structure de redistribution des revenus, qui répartira probablement l'argent de manière plus uniforme entre les équipes, est vue comme l'un des éléments les plus importants pour les écuries dans la définition de leur vision à long terme.

Parmi les critiques ciblant les propositions moteur la semaine dernière, le directeur général de Renault F1, Cyril Abiteboul, a déclaré qu'il était important que les équipes comprennent la vision générale de Liberty, incluant les budgets plafonnés, les primes et les changements de règlement.

"Si nous devions économiser massivement sur le châssis ou si nous avions des accords commerciaux bien plus favorables avec la FOM, tout serait possible", a-t-il répondu alors qu'il était interrogé sur une potentielle augmentation des coûts due à la conception des nouveaux moteurs.

"Mais c'est très difficile d'accepter de s'engager pour un nouvel investissement aussi important, et de tirer un trait sur l'investissement existant sans avoir d'indications sur les autres paramètres."

partages
commentaires
Rosberg : Un retour en F1 "est hors de question"
Article précédent

Rosberg : Un retour en F1 "est hors de question"

Article suivant

Officiel - Lando Norris devient pilote de réserve McLaren

Officiel - Lando Norris devient pilote de réserve McLaren
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021