Marussia tient ses objectifs !

Le rachat de l'ensemble des parts de Marussia Virgin Racing, le 1er Janvier 2012, engage l'écurie sous le nom de Marussia F1 Team

Le rachat de l'ensemble des parts de Marussia Virgin Racing, le 1er Janvier 2012, engage l'écurie sous le nom de Marussia F1 Team. L'équipe britannique abandonne l'appellation fournie par la société de Richard Branson pour s'accaparer celle du constructeur russe de supercars Marussia. Virgin reste un sponsor majeur, mais ne figure plus dans le nouveau logo.

Cette année, Marussia F1 garde l'expérimenté Timo Glock au volant de la nouvelle monoplace. A ses cotés, une jeune recrue française, précédemment 4ème au classement final des pilotes du GP2, Charles Pic. Ce dernier impressionne les dirigeants de Marussia lors des essais à Abou Dabi, faisant “preuve de patience et de détermination”, selon John Booth. Les deux pilotes auront pour objectif de mieux figurer que la principale écurie concurrente, HRT, et se rapprocher des Caterham. Un défi qui peut se réaliser grâce au partenariat avec McLaren, qui permet à l'équipe russe basée à Banbury d'utiliser la soufflerie et le simulateur du team britannique.

John Booth, team principal de Marussia, compte faire progresser son équipe dans la hiérarchie cette année.

“Évidemment, notre objectif est de progresser sur la grille. Nous avons rempli une partie de nos objectifs cette année, car nous avons apporté de la stabilité au sein de notre département opérationnel. Malheureusement, nous n’avons pas progressé sur la grille, au niveau de notre performance, comme nous pouvions l’espérer. Donc, en 2012, c’est un nouveau défi qui nous attend ! Le développement de la nouvelle voiture progresse bien. La conception est dirigée par Pat Symonds alors que d’autres départements travaillent en partenariat avec McLaren. Nous sommes ravis et nous espérons aller de l’avant. Je suis très confiant”, annonçait Booth en pré-saison.

La préparation de la saison fut très difficile pour les pilotes et l'équipe. La monoplace n'est pas dotée du KERS, contrairement à toutes ses concurrentes à l'exception d'HRT. L'écurie russe cherche à réaliser des progrès au niveau de l'aérodynamique, où le travail est considérable, d'après Booth.

“Notre vision du KERS est que, même si nous soutenons le concept de récupération d’énergie au freinage comme initiative environnementale, la technologie actuelle reste incroyablement chère. Cela représenterait une partie significative de nos coûts d’exploitation, ce qui n’est pas en adéquation avec notre ligne de conduite, qui est celle d’être une équipe de F1 avec un petit budget dans ce contexte de réduction des coûts”, ajoute le Britannique. L’écurie russe était la dernière équipe à présenter sa nouvelle monoplace MR01 cette année. Durant les essais hivernaux de pré-saison, les pilotes Timo Glock et Charles Pic s'exerçaient avec le prototype de l'année dernière. D'une part parce que la voiture n'était pas prête, d'autre part suite à l'échec des crash-tests. En se positionnant sur la grille de départ lors du 1er Grand Prix de la saison, sur le circuit de Melbourne, l'équipe et ses pilotes ne savaient pas si la monoplace pouvait tenir une course entière. De belles performances de Timo Glock et Charles Pic, respectivement 14e et 15e confirmaient les ambitions de Graeme Lowdon, directeur sportif de Marussia, bien qu'il y ait encore eu de nombreuses améliorations mécaniques à réaliser. Suite à un début de saison difficile pour l'écurie face aux HRT, le nouveau package aérodynamique livré à l'équipe Marussia depuis Silverstone leur a permis de reprendre un net avantage sur l'écurie espagnole, au point même de se confronter aux Caterham. Depuis le retour de la trêve estivale, Marussia F1 Team continue d'élever son niveau de jeu dans le carré des petites équipes. Largement en avance en début de saison, Caterham trouve de plus en plus difficile de conserver son avantage sur les monoplaces rouges et noires. Glock signe à Singapour sa meilleure performance de la saison en franchissant la ligne en 12ème position, suivi par Charles Pic, 16ème. Cette écurie à budget restreint confirme sa supériorité vis-à-vis d'HRT et démontre ses surprenantes capacités à revenir sur l'écurie malaisienne représentée par Vitaly Petrov et Heikki Kovalainen.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Heikki Kovalainen , Timo Glock , Vitaly Petrov , John Booth , Charles Pic
Équipes McLaren , Virgin Racing
Type d'article Actualités