Masi ne veut pas enlever les vibreurs à l'extérieur de la piste

La Formule 1 ne considère pas une révision complète de son utilisation des vibreurs extérieurs, en dépit de l'accident impressionnant qu'ils ont provoqué en F3 à Monza.

Masi ne veut pas enlever les vibreurs à l'extérieur de la piste

Lors de la course de Formule 3 de Monza, Alex Peroni est parti en tonneaux après avoir percuté un vibreur délimitant la piste à l'extérieur de la Parabolica, dans le dégagement en asphalte. Le vibreur en question a été enlevé pour le reste du week-end. La nature de l'accident a fait demander aux pilotes le retrait de ces vibreurs "saucisse" qui définissent les limites de la piste, mais le directeur de course Michael Masi insiste sur le fait qu'il n'est pas prévu de revoir leur utilisation.

"Je ne pense pas que l'on puisse généraliser à ce sujet, pour être honnête", a déclaré Masi lorsqu'il lui a été demandé si la FIA allait changer son utilisation des vibreurs. "C'était un incident curieux, c'est la meilleure manière de le qualifier, et même en le regardant après coup. De notre côté, nous continuerons à tout regarder, à chercher différentes solutions, où qu'elles soient. Et nous évoluerons lorsque nous trouverons de meilleures choses dans différents domaines, différentes circonstances, et différents virages évidemment − s'il y a différents profils de virages et différentes vitesses. De ce que j'en sais, ils sont là depuis au moins deux ou trois ans. Cela fait partie des [incidents] insolites ; nous les étudierons globalement et nous nous baserons sur cela."

Lire aussi :

L'enquête de la FIA a déjà commencé et Masi a été clair sur le fait qu'il y aura une analyse scientifique de tous les détails de l'accident. Il a suggéré, cependant, que les preuves préliminaires ont montré que le vibreur percuté par Peroni n'était ni cassé, ni détaché avant l'accident : "Pas à ma connaissance, ni de ce que j'ai vu. Mais nous regardons tout cela en menant une analyse scientifique cette semaine."

Alors que l'analyse de l'accident pourrait offrir quelques leçons à retenir pour éviter que cela ne se répète dans le futur, Masi assure que l'approche de sécurité à court terme, pour les prochaines courses, ne changera pas : "Je pense que l'approche actuelle est amenée à rester. Nous regarderons comment cet incident s'est produit, ce qui s'est passé, les raisons, les faits, et nous nous baserons sur cela."

"Tout semble bien se préparer à Singapour, et j'y étais avant la Belgique, donc je pense que nous étudierons chaque cas, nous nous pencherons dessus, et nous verrons les différentes simulations avec lesquelles nous revenons. Rappelons-nous que tous ces circuits ont un grade 1 de la FIA, qu'ils sont homologués dans leur configuration actuelle, avec toutes les installations de sécurité comme les vibreurs et ce qu'il y a derrière les vibreurs, quoi que ce soit. Tout est inspecté en accord avec notre régime rigoureux. Il serait naïf de dire qu'il faut réagir de manière viscérale à quelque chose comme cela."

partages
commentaires
Leclerc avoue qu'il était volontairement "à la limite" à Monza

Article précédent

Leclerc avoue qu'il était volontairement "à la limite" à Monza

Article suivant

Mercedes n'avait pas "les bonnes armes" à Spa et Monza

Mercedes n'avait pas "les bonnes armes" à Spa et Monza
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021