Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
19 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
26 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
40 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
75 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
88 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
103 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
110 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
124 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
131 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
145 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
159 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
187 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
194 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
208 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
215 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
229 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
243 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
250 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
264 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
278 jours

Choix de pneus : la FIA ne contredit pas la version de McLaren

partages
commentaires
Choix de pneus : la FIA ne contredit pas la version de McLaren
Par :
10 oct. 2018 à 15:11

McLaren a affirmé au cours du week-end du GP du Japon ne pas avoir manqué la date butoir pour effectuer son choix de pneus à Suzuka, une version que la FIA ne conteste pas.

Le choix de gommes très conservateur de l'équipe de Woking pour l'épreuve nippone a eu de quoi étonner tant elle était différente des autres écuries, puisqu'elle a été la seule à apporter plus de pneus tendres que supertendres. En conséquence, Fernando Alonso n'a pas pu utiliser les enveloppes plus performantes avant les qualifications.

Cette sélection décalée a alimenté la rumeur selon laquelle McLaren avait reçu la sélection "par défaut" de Pirelli après avoir manqué la date butoir, 14 semaines avant la course. Et même si la structure britannique a vivement démenti cela, cela n'a pas vraiment mis fin aux bruits de couloir.

Lire aussi :

Charlie Whiting, directeur de course de la FIA, assure pour sa part n'avoir jamais eu connaissance d'un retard de la part d'une écurie et que, même si McLaren avait mis du temps à faire parvenir sa sélection, l'instance dirigeante l'aurait sans doute alerté.

"Je n'ai pas eu connaissance du moindre retard. C'était il y a longtemps de toute façon. Ce que nous faisons normalement est que, s'ils n'ont pas fait parvenir de sélection la veille [de la date butoir], nous les appelons rapidement en disant : 'N'oubliez pas que vous devez faire votre choix de pneus'. Mais ils font cela à temps."

Le directeur de la compétition de McLaren, Gil de Ferran, qui a rejoint l'équipe après cette sélection, a assuré que le choix pour le Japon avait été fait volontairement sur la base des performances supposées de la MCL33. "Plus tôt cette année, notre voiture semblait mieux fonctionner avec des composés plus durs ; particulièrement sur ce type de tracé avec des forces g très élevées et des virages qui s'enchaînent, cela semblait être un choix plus convenable."

"Très franchement, on dirait que nous nous sommes trompés. Nous avons passé tout le week-end à composer avec le choix imparfait que nous avons fait. Et c'est tout. C'était une sélection délibérée. J'ai lu que nous avions oublié de faire le choix et donc obtenu un choix par défaut de Pirelli, mais ce n'est pas vrai."

Article suivant
Briatore : Vettel est trop obsédé par les victoires

Article précédent

Briatore : Vettel est trop obsédé par les victoires

Article suivant

Räikkönen défend Verstappen après l'incident de Suzuka

Räikkönen défend Verstappen après l'incident de Suzuka
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Équipes McLaren Boutique
Auteur Fabien Gaillard