McLaren prévoit déjà une évolution "considérable" pour Melbourne

partages
commentaires
McLaren prévoit déjà une évolution
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
21 févr. 2018 à 09:51

La MCL33 s'appuiera sur le concept réussi du châssis 2017, avant d'évoluer de manière plus franche dès le premier Grand Prix de la saison, fin mars en Australie.

Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Teaser de la McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
L'assemblage de la McLaren

Tandis que la MCL33 sera dévoilée officiellement vendredi, McLaren prévoit déjà une évolution "considérable" de sa monoplace pour le début de la saison. Autrement dit, la dernière-née de Woking aura déjà bien changé entre les premiers essais hivernaux à Barcelone et le Grand Prix d'ouverture à Melbourne. 

Chef aérodynamicien de l'écurie britannique, Peter Prodromou a indiqué que le concept général de la monoplace 2018 ne serait pas significativement différent de celui de l'an passé dans un premier temps, mais qu'un gros effort de développement allait être mené à partir des essais privés.

"Nous avons essayé de développer la voiture comme nous l'avons fait ces trois dernières années", explique Peter Prodromou. "Nous avons essayé de la développer de manière évolutive. Je pense que vous pouvez vous attendre à voir quelque chose d'assez similaire au niveau du concept pour la présentation. En réalité, nous avons passé les deux ou trois derniers mois à nous concentrer sur une évolution pour le premier Grand Prix. C'est là-dessus que nous avons mis l'accent, et qu'il est encore, pour essayer d'avoir une bonne évolution, à la fois aérodynamiquement et mécaniquement, et tenter de débuter du meilleur pied possible à Melbourne."

"Nous espérons vraiment, et nous nous y attendons, à ce que la voiture soit assez similaire à la manière qu'elle avait de se comporter en fin d'année dernière, et qu'elle soit aussi performante. J'espère que nous avons franchi des étapes positives, ensuite nous essaierons de faire quelque chose de plus considérable pour Melbourne." 

500 km par jour à Barcelone 

Ces trois dernières années, les essais hivernaux ont généralement ressemblé à un cauchemar pour McLaren, qui souffrait systématiquement du manque de fiabilité et de performance de Honda. Cette fois-ci, la donne a changé avec le passage au moteur client Renault, ce qui devrait en premier lieu permettre d'accumuler davantage de kilomètres. L'équipe a d'ailleurs déjà fixé ses objectifs de distance, bien que rien ne puisse être garanti à ce jour. "Le plan, c'est 500 km par jour. C'est le plan de roulage", annonce Matt Morris, directeur de l'ingénierie.

Ce dernier estime également que la formation de Woking est aujourd'hui plus avancée dans ses préparatifs que l'an dernier à pareille époque. "C'est toujours bien d'être un peu en avance, peu importe où l'on en est", admet-il. "En ce qui concerne la validation de la voiture, la mise en place de [la boîte de vitesses] avec le moteur Renault, nous devrions nous rendre aux essais hivernaux dans une bonne dynamique. Même si nous avions changé de motoriste plus tôt, nous n'aurions pas fait toutes ces choses-là plus tôt."

Avec Jonathan Noble

Prochain article Formule 1
Williams recrute un ancien ingénieur McLaren

Article précédent

Williams recrute un ancien ingénieur McLaren

Article suivant

Force India annonce son line-up pour les essais de Barcelone

Force India annonce son line-up pour les essais de Barcelone
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités