McLaren parle d'une "victoire pour la F1" après le vote de la FIA

McLaren a été la première écurie de Formule 1 à réagir officiellement à la ratification de mesures historiques par la FIA, annoncée mercredi soir.

McLaren parle d'une "victoire pour la F1" après le vote de la FIA

Le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA a approuvé des modifications réglementaires déterminantes sur les plans financier, technique et sportif, en réponse à la crise du coronavirus et afin de garantir un avenir serein à la discipline. Parmi les décisions figure le nouveau plafond budgétaire fixé à 145 millions de dollars par an, et qui s'abaissera jusqu'à 135 M$ pour la période allant de 2023 à 2025.

Lire aussi :

Si McLaren militait pour une réduction plus forte encore de ce plafond, l'écurie de Woking se félicite de l'accord trouvé et parle elle-même de tournant historique pour la F1. "C'est une victoire pour la Formule 1 aujourd'hui", estime Zak Brown, PDG de McLaren Racing. "C'est un moment crucial pour notre sport. La F1 est intenable financièrement depuis un moment, et l'inaction aurait mis en péril son avenir et celui de ses participants, qui doivent être félicités pour avoir résolu cette question collectivement et avec détermination. Un plafond budgétaire, associé à davantage de distribution des revenus entre les équipes, assurera une meilleure compétition que plus de monde voudra suivre en direct et à la télévision. Cela entraînera davantage de revenus pour soutenir la viabilité financière des écuries et de la F1. Au bout du compte, le public est gagnant, et si c'est le cas, alors toute la F1 y gagne également."

Une mise en œuvre "énorme et pénible" à venir

Lando Norris, McLaren MCL34, victime d'un problème de serrage de roue au stand

Pourtant, les mesures prises n'ont rien de simple dans leur mise en œuvre et certaines de leurs conséquences sont douloureuses. En réduisant les coûts et en imposant un plafond budgétaire, les plus grosses structures vont notamment devoir réduire leurs effectifs. Dès cette semaine, McLaren a annoncé un vaste plan social pour le groupe, comprenant notamment le départ d'environ 70 personnes au niveau de l'écurie. Le prix à payer pour continuer à exister durablement.

"Il était clair pour tout le monde depuis un certain temps qu'un plafonnement budgétaire s'appliquerait, et nous avons tout fait pour en abaisser le niveau afin de soutenir un sport plus viable financièrement", précise Andreas Seidl, directeur de McLaren. "C'est un grand défi qui nous attend. Ajuster la manière dont nous travaillons et la dimension de l'équipe pour ce nouveau plafond dans les mois à venir est une tâche énorme et pénible et, comme nous l'avons fait savoir en début de semaine, nous perdrons malheureusement des gens dans l'équipe. Mais notre objectif est d'avoir une équipe mieux dimensionnée et plus efficace à l'avenir. La coopération et la compréhension de notre personnel a été formidable et, alors que la fermeture d'usine a pris fin mercredi, il est important pour l'équipe d'avoir de la clarté sur les différentes réglementations, ce qui nous permettra de commencer à travailler de nouveau sur nos voitures et de comprendre les implications pour le futur."

McLaren se félicite des mesures annoncées en estimant que le bon équilibre a été trouvé entre l'urgence absolue de réduire les coûts et la nécessité de maintenir l'attractivité de la Formule 1 en conservant dans son ADN la possibilité de faire la différence sur le plan technologique. "McLaren soutient dans l'ensemble les décisions d'économie mais nous sommes satisfaits du compromis offert aux équipes avec suffisamment de liberté aérodynamique pour conserver en 2020 et 2021 l'élément de compétition qui est le cœur de la Formule 1, avant le lancement de la nouvelle réglementation technique en 2022", conclut Andreas Seidl.

partages
commentaires
La FIA approuve des mesures historiques pour l'avenir de la F1

Article précédent

La FIA approuve des mesures historiques pour l'avenir de la F1

Article suivant

Le GP des Pays-Bas définitivement annulé pour 2020

Le GP des Pays-Bas définitivement annulé pour 2020
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021