Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
70 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
101 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
108 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
126 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
143 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
157 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
185 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
192 jours
12 sept.
Course dans
199 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
213 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
217 jours
10 oct.
Course dans
227 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
241 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
248 jours
07 nov.
Course dans
255 jours

Ocon et Renault : 2020, la pire année pour s'intégrer ?

Esteban Ocon met en avant le rythme effréné de la saison 2020, qui complique son intégration chez Renault.

partages
commentaires
Ocon et Renault : 2020, la pire année pour s'intégrer ?

Touché par deux abandons mécaniques lors des trois derniers Grands Prix (au Mugello et au Nürburgring), Esteban Ocon a fait une croix sur des points précieux pour lui comme pour Renault. Pendant ce temps, son coéquipier Daniel Ricciardo a rempli l'objectif tant attendu de décrocher enfin un podium, et l'écart entre les performances des deux hommes a commencé à faire parler. Sur le plan comptable, le Français accuse ainsi pas moins de 42 points de retard sur l'Australien, un bilan douloureux même si son ampleur peut s'expliquer par certains phénomènes.

Lire aussi :

Le principal d'entre eux selon Ocon reste la singularité de ce championnat 2020. Privé de volant l'an dernier et cantonné à un rôle de réserviste chez Mercedes, le Normand aurait aimé bénéficier du déroulement classique d'une saison pour s'adapter à sa nouvelle écurie. Crise du coronavirus oblige, tout a été chamboulé, et avec la mise en place d'un calendrier plus ramassé et intense que jamais, le processus d'apprentissage en a pris un coup.

"Daniel fait un travail impressionnant cette année", remarque Ocon. "C'est naturellement sa deuxième année avec l'équipe et il s'est intégré, il connaît beaucoup mieux l'écurie. C'était une bonne année d'apprentissage pour moi, pour apprendre à connaître les gens avec lesquels je travaille. Ces choses-là prennent du temps et j'étais aussi hors de la compétition l'an dernier donc ça a pris un peu plus de temps dans une saison où tout est très condensé et où il n'y a pas beaucoup de temps pour travailler entre les Grands Prix. Tout est allé très vite. On a l'impression que ça fait un bail que nous sommes allés en Autriche, mais ça ne fait que trois mois. C'est une saison folle mais je suis de plus en plus fort à chaque Grand Prix."

À six reprises dans les points depuis le début de l'exercice, avec pour meilleur résultat une cinquième place à Spa-Francorchamps, Ocon ne doute pas de ses capacités à terme. "C'était serré avec Daniel en qualifications au Nürburgring, j'étais bien là mais j'ai le sentiment qu'il fait un travail extrêmement costaud cette année", insiste-t-il. "Ça me pousse à faire mieux et j'espère pouvoir également l'aider à signer de belles performances lors des derniers Grands Prix."

Pour gagner en régularité, le pilote tricolore a évidemment besoin d'une mécanique qui ne le trahisse plus. Sur ce point, il fait pourtant contre mauvaise fortune bon cœur, admettant les aléas du métier tout en soulignant que les récents abandons sont sans doute intervenus dans les pires moments, puisque sur des tracés où la R.S.20 se montrait performante.

"Ce genre de choses arrive en sport automobile, malheureusement", constate-t-il froidement. "C'est arrivé lorsque nous étions en bonne position pour marquer de gros points. Alors il est certain qu'il nous manque quelques bons résultats. J'étais en passe de faire un top 5 au Nürburgring. Mais nous travaillons dur sur la fiabilité et elle était bonne en début d'année. Bien sûr il s'est passé des choses récemment, mais dans l'ensemble, notre package est plutôt costaud et les performances ont énormément progressé depuis le début de la saison. Même si j'ai abandonné, c'était génial de voir Daniel réussir à placer la voiture sur le podium. C'était un soulagement pour toute l'équipe, ça faisait tellement longtemps qu'ils n'avaient pas fait de podium. Ce serait génial d'en vivre davantage en cette fin de saison, et je vais essayer d'y arriver de mon côté."

Russell assure qu'il sera chez Williams en 2021 malgré la rumeur Pérez

Article précédent

Russell assure qu'il sera chez Williams en 2021 malgré la rumeur Pérez

Article suivant

Photos - Le paddock F1 découvre Portimão

Photos - Le paddock F1 découvre Portimão
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Portugal
Lieu Portimão
Pilotes Esteban Ocon
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021