Pérez "heureux" d'avoir aidé Verstappen en ralentissant Hamilton

Sergio Pérez a offert une magnifique défense face à Lewis Hamilton lors du Grand Prix d'Abu Dhabi, permettant à son coéquipier Max Verstappen de rester dans le match pour le titre mondial. Le pilote mexicain est satisfait de son travail.

Au Grand Prix d'Abu Dhabi, finale de la saison 2021 de Formule 1, le rôle de Sergio Pérez était clair : le Mexicain devait tout faire pour aider son coéquipier Max Verstappen à remporter le championnat pilotes et pour aider son équipe à remporter le championnat constructeurs. L'abandon du Mexicain en fin de parcours a certes assuré ce titre à Mercedes, toutefois, quelques tours plus tôt, Pérez avait rempli la première partie du contrat en offrant une superbe résistance face à Lewis Hamilton.

Le pilote britannique s'était arrêté quelques tours plus tôt pour chausser des pneus durs et était ressorti des stands largement devant Verstappen. Red Bull avait donc pris la décision de laisser Pérez en piste dans le but de ralentir Hamilton. Et pendant un tour complet, le numéro 11 a parfaitement placé sa RB16B sur le tarmac de Yas Marina pour empêcher son adversaire de passer devant. Au total, Hamilton a perdu six secondes de son avance sur le Néerlandais.

"C'était crucial à ce moment de la course parce que je savais que Lewis avait la course sous contrôle, il était dans la fenêtre des Virtual Safety Car et Safety Car", a commenté Pérez. "Il aurait pu faire ce qu'il voulait à ce moment-là, il avait le contrôle sur la course. Il était donc urgent [de le ralentir] mais j'avais des pneus très usés. Ça a bien marché, au final je suis heureux d'avoir aidé Max et l'équipe."

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur la possibilité de se montrer trop agressif et de provoquer un accrochage dans sa défense contre Hamilton, Pérez a répondu que ce scénario catastrophe lui avait traversé l'esprit.

"Oui, au même moment", a-t-il admis. "Mais, évidemment, je n'avais pas grand-chose à perdre. On ne veut pas être dans cette position mais je mettrai toujours mon équipe au-dessus de tout. [...] C'était un pari parce que [j'étais] une proie facile avec des pneus tendres vieux de 18 ou 19 tours quand Lewis avait des pneus neufs. Mais ça a bien marché. Je pense que cela fait partie de ce genre de choses prévues en avance, comme l'aspiration [en qualifications], qui peuvent très mal tourner."

partages
commentaires
Mercedes a l'intention de faire appel
Article précédent

Mercedes a l'intention de faire appel

Article suivant

Horner déplore la réclamation "un peu désespérée" de Mercedes

Horner déplore la réclamation "un peu désespérée" de Mercedes
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021