Pierre Gasly a répondu à vos questions ! (2/2)

partages
commentaires
Pierre Gasly a répondu à vos questions ! (2/2)
13 mars 2018 à 18:01

Pierre Gasly a répondu aux questions des lecteurs de Motorsport.com France dans le paddock de Barcelone. Dans cette deuxième partie, les sujets abordés sont plus divers, de la Super Formula aux pilotes qu'il admire.

Wincenty : Y a-t-il un pilote que tu admires et qui t'a donné envie de faire ça, ou du moins un pilote qui t'inspire ?

Ma génération, c'était à l'époque de Michael Schumacher, donc quand j'étais petit, tous les week-ends je regardais les Grands Prix à la télé et je voyais Schumacher gagner toutes les courses. Je me rappelle avoir dit à mes parents que je voulais devenir comme lui, faire de la Formule 1 et gagner tous les week-ends. Il y a aussi, forcément, l'époque Senna/Prost, les deux font partie des meilleurs pilotes au monde. Deux très grands pilotes qui sont forcément des inspirations. Et aussi Jules [Bianchi], qui a toujours été un très bon exemple et avec qui j'ai pu passer des très bons moments quand j'étais plus jeune. C'était un très bon exemple pour moi quand j'étais petit, en kart.

Blek Leroc : Helmut Marko est-il aussi intransigeant avec sa filière de jeunes pilotes qu'on veut bien le dire ?

Helmut, c'est sûr que c'est quelqu'un de très dur. Après, c'est sa manière d'être avec les pilotes, et il a toujours fonctionné comme ça. On a vu que ça avait marché avec Vettel, avec Verstappen, avec Ricciardo, tous ceux qui ont réussi. C'est sa manière de fonctionner ; après, on a de très bonnes relations. Tout se passe très bien, il m'a beaucoup soutenu depuis que je suis arrivé au sein du Red Bull Junior Team et surtout mon année où je suis parti au Japon. Ça se passe très bien avec lui.

#ForzaJules sur la voiture de Pierre Gasly

TheSpecialOne26 : Quels sont les circuits que tu préfères en F1 ?

Monaco, en qualifs. Spa, qui est mon préféré. J'aime beaucoup Singapour sur la PlayStation, mais je ne l'ai jamais fait en vrai, donc on verra cette année. J'aime beaucoup les circuits qui sont très techniques avec beaucoup de virages, donc je pense que c'est un circuit qui devrait me plaire.

nicolas13rouc : L'imbroglio du Safety Car en 2016 à Monza aurait pu te coûter le titre au profit de Giovinazzi, la FIA ou les organisateurs t'ont-ils présenté des excuses ?

Je crois que c'était un des week-ends où j'ai été le plus fou, dans un sens. C'était vraiment très très dur, à ce moment-là de la saison, surtout qu'on avait déjà eu quelques soucis à Hockenheim avec l'extincteur. Là, c'était une victoire en Course 1 qui rapportait 25 points. Au final, je perds 35 points sur le total du week-end, avec les points potentiellement qu'Antonio aurait dû [ne pas] marquer. C'était une erreur des commissaires, et non, il n'y a pas eu d'excuses de la part des organisateurs. C'est vrai que ça a été un peu décevant, parce qu'à ce niveau-là de la compétition, ça aurait pu avoir un impact important sur le reste de ma carrière. Quand on sait tous les investissements qu'il y a, soit humains, soit financiers, ça aurait pu être grave. Mais je suis quelqu'un qui y croit énormément. Après ce week-end-là, je savais qu' à un moment il y aurait une justice et que tout reviendrait dans l'ordre. Je n'ai pas arrêté de travailler et de donner mon maximum pour avoir le titre à la fin de l'année.

BenjiLH44 : Quelle relation as-tu avec les autres pilotes français (Grosjean, Ocon et Leclerc – monégasque) ?

Je m'entends très bien avec Charles, on est copains depuis qu'on est tout petits, on a roulé ensemble dans les mêmes catégories, on passe nos vacances ensemble depuis qu'on a huit, neuf ans. On est vraiment très proches, on a les meilleures relations. Je m'entends aussi bien avec Romain.

Les Champions en GP2 et GP3: Pierre Gasly, PREMA Racing et Charles Leclerc, ART Grand Prix

Maestro Arrivabene - Arcane 8 : Y a-t-il une écurie qui te fait rêver en F1, pour laquelle tu aimerais piloter ?

C'est sûr que Red Bull, ce serait forcément un rêve. C'est l'écurie qui m'a soutenu depuis le début de ma carrière pour en arriver là aujourd'hui, et c'est une équipe qui est en position de se bagarrer pour le titre de Champion du monde. Pour moi, je pense que c'est ça le plus important, c'est de montrer que j'ai le potentiel, que je suis rapide et constant, pour être dans un team qui puisse me donner les moyens de me bagarrer pour le championnat. Ensuite, forcément, il y a les gros teams comme Ferrari, pour moi ça a toujours été l'équipe type avec une Histoire incroyable en Formule 1. On regarde toujours Ferrari comme l'équipe de la Formule 1.

Sébastien Crosset : Te vois-tu un jour participer à une course d'Endurance ? 24 heures à braver le chrono tour après tour sur le prestigieux circuit du Mans ?

Les 24 Heures du Mans, c'est forcément une course mythique. En tant que Français aussi, c'est très particulier. À ce jour, je ne me concentre que sur la Formule 1, mais c'est une course qui m'excite, qui m'intéresse. Pourquoi pas un jour y participer, ça serait quelque chose de fantastique.

Grazie Bottas Forza Dovi! : Ta saison de Super Formula m'a bluffé ! Envisages-tu d'y retourner un jour pour récupérer ce titre qu'on t'a un peu volé ?

On verra. Pour l'instant, je suis concentré sur la Formule 1, ça a toujours été mon seul objectif. Maintenant que j'y suis, je vais tout faire pour atteindre mon objectif qui est d'être Champion du monde et d'y rester le plus longtemps possible. Ce sont les voitures les plus rapides au monde. J'ai vraiment apprécié cette année au Japon, autant sur le plan sportif qu'humain, ça a été une très bonne expérience et une très bonne saison aussi. Mais c'est sûr qu'avec le titre, ça aurait été encore mieux. On verra, pour l'instant, je me concentre plus sur le court-terme et sur ma première saison de Formule 1 pour essayer de faire du mieux possible.

Pierre Gasly, Team Mugen

Merci à tous d'avoir envoyé vos questions, il y en a eu des centaines et nous n'avons malheureusement pas pu toutes les poser. Merci à Oleg Karpov qui a collecté les réponses de Pierre Gasly à Barcelone.

Prochain article Formule 1
Vettel : Le rythme de course de Mercedes et Red Bull est trompeur

Article précédent

Vettel : Le rythme de course de Mercedes et Red Bull est trompeur

Article suivant

Prost n'écarte pas un podium pour Renault

Prost n'écarte pas un podium pour Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso Boutique
Type d'article Interview