Pierre Gasly surpris par sa cinquième place à Bahreïn

Pierre Gasly et AlphaTauri ont eu une belle surprise à Bahreïn, avec un top 5 en qualifications.

Pierre Gasly surpris par sa cinquième place à Bahreïn

AlphaTauri est probablement la révélation des qualifications du premier Grand Prix de la saison 2021 de Formule 1, à Bahreïn. Dans chacune des trois phases, il y avait au moins une AT02 dans le top 8 – y compris avec les pneus mediums en Q2 – et la Q3 a vu Pierre Gasly se propulser au cinquième rang, à deux dixièmes de la Mercedes de Valtteri Bottas. Au sein d'une Scuderia que l'on a rarement vue à pareille fête, le Français n'espérait pas tant.

Lire aussi :

"Nous ne nous y attendions pas, franchement", reconnaît Gasly au micro de Sky Sports F1. "Nous savions que nous avions un package solide, mais se qualifier en cinquième place, surtout se qualifier avec les mediums en Q2, espérons que c'est un bon avantage pour demain. Bref, ça commence super bien."

"La pression était assez élevée. Nous avons parlé aux gars avant les qualifications et nous savions qu'il y avait un gros risque [en chaussant les mediums en Q2], mais nous savions qu'il y avait potentiellement une grande récompense pour le premier relais également. Nous sommes dans la bataille." La récompense, comme le veut la réglementation, sera un premier relais en pneus mediums ce dimanche.

Pierre Gasly, AlphaTauri AT02

Son coéquipier Yuki Tsunoda n'a cependant pas eu la même réussite. Le rookie japonais a signé un sensationnel deuxième chrono en Q1, à un dixième de la référence établie par Max Verstappen, mais les pneus mediums ne lui ont pas réussi lors de la deuxième phase, qu'il a conclue au 13e rang seulement, bien loin d'un passage en Q3 (six dixièmes de déficit).

"Je ne sais pas ce qui s'est passé ni pourquoi, que l'adhérence soit si basse n'est pas acceptable à mes yeux, surtout après avoir chaussé les C3 [pneus mediums, ndlr]", déplore le Japonais, exigeant. "Ben sûr, par rapport au C4 [tendre], c'est un composé plus dur avec moins d'adhérence. Ce n'est pas seulement très différent, j'ai perdu pas mal d'adhérence et je n'en avais pas assez. Il faut que je regarde ce qui s'est passé, calculer les données et se préparer pour demain."

"Pour moi, quand j'utilise le tendre, ça fonctionne toujours comme il faut et la voiture donne une bonne sensation, surtout dans cette séance. Les C3 donnent une sensation complètement étrange, surtout sur le second train de pneus neufs. Même avec un autre tour lancé, je ne pense pas que j'aurais pu passer en Q3 – il n'y avait simplement aucune adhérence. Il faudra voir s'il y a un problème ou non. La Q1 a été géniale et en Q2 ça a soudain très mal tourné."

Tsunoda fait toutefois contre mauvaise fortune bon cœur : ce n'est que son premier Grand Prix, et il aura le temps de se rattraper. "Côté apprentissage, je pense que c'était vraiment bien. Je pense que j'ai tiré beaucoup de leçons de ces qualifications. Il reste beaucoup de marge d'amélioration, je vais donc juste me préparer pour faire mieux à Imola", conclut-il.

partages
commentaires
Alonso dans le top 10 : "Je ne m'y attendais pas"

Article précédent

Alonso dans le top 10 : "Je ne m'y attendais pas"

Article suivant

Hamilton : Ils ont fait ces changements aéro "pour nous freiner"

Hamilton : Ils ont fait ces changements aéro "pour nous freiner"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Qualifs
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Pierre Gasly , Yuki Tsunoda
Équipes AlphaTauri
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021