Pirelli a envoyé une note technique aux équipes avant les EL2

Rien ne permet encore d'établir un lien avec l'accident dont a été victime Nico Rosberg à Spa.

Pirelli a envoyé une note technique aux équipes avant les EL2
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Logo Pirelli
Des pneus Pirelli

La deuxième séance d’essais libres du Grand Prix de Belgique a été marquée par la sortie de piste spectaculaire de Nico Rosberg, suite à une défaillance de son pneu arrière droit. Le pilote Mercedes a miraculeusement pu éviter tout contact, alors que le pneu a explosé à haute vitesse. 

L’incident est survenu alors que le directeur de course Charlie Whiting a envoyé une directive technique aux équipes après la première séance d’essais libres du jour, insistant sur des points de sécurité. 

"Une nouvelle fois, Pirelli nous a demandé de nous assurer que tous les pneus utilisés soient optimisés selon la "Présentation 1511SPA" ayant été distribuée à toutes les équipes le 28 juillet, et ce, pour des raisons de sécurité. Des contrôles des paramètres en question seront réalisés de manière aléatoire/inopinée", indique cette directive technique.

Whiting a clarifié le fait que les paramètres qui seront contrôlés concernent la pression minimum des pneus avant et arrière, le carrossage à l’avant et à l’arrière, l’inversion des pneus avant et arrière - qui représentait un problème il y a deux ans - et le respect des procédures avec les couvertures chauffantes. 

Ces contrôles aléatoires auront également lieu lors des prochains Grands Prix. 

11 tours avant la défaillance pour Rosberg

L’existence de cette directive technique ne permet pas de faire un lien éventuel entre les inquiétudes de Pirelli et la défaillance dont a été victime Nico Rosberg, mais elle laisse penser que le manufacturier de pneus pourrait faire face à certaines préoccupations. Un porte-parole de Pirelli a toutefois précisé que la directive envoyée faisait partie d'un processus de routine décidé dès mardi et n'avait pas de lien avec un constat éventuellement fait après les EL1. 

"Ce n’était clairement pas amusant. Je ne sais pas ce qui s’est passé, je crois que le pneu a explosé à l’arrière. Nous devons attendre", a confié Rosberg aussitôt après son accident. 

Le pilote allemand a indiqué qu’il ne pensait pas que la défaillance pouvait avoir été causée par la présence de débris en piste. "Il n’y avait pas de débris, donc je ne crois pas", a-t-il insisté au micro de la BBC. 

Avant l’explosion de son pneumatique, Rosberg avait effectué un total de 11 tours avec ce train de gommes tendres. 

partages
commentaires
EL2 - Le pneu de Rosberg éclate, la chaleur inquiète Pirelli

Article précédent

EL2 - Le pneu de Rosberg éclate, la chaleur inquiète Pirelli

Article suivant

Rosberg - "A 306 km/h, perdre le contrôle..."

Rosberg - "A 306 km/h, perdre le contrôle..."
Charger les commentaires
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021