Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
4 jours
C
GP du Portugal
02 mai
Course dans
20 jours
09 mai
Prochain événement dans
24 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
63 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
80 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
111 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
139 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
146 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
167 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
171 jours
10 oct.
Course dans
181 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
196 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
203 jours
07 nov.
Course dans
210 jours

Pirelli ne compte pas utiliser son pneu prototype à Zandvoort

Bien qu'un composé pneumatique prototype ait été testé lors des essais hivernaux de Barcelone, Pirelli n'a pas l'intention de l'utiliser pour le Grand Prix des Pays-Bas.

Pour la première épreuve néerlandaise du Championnat du monde depuis 1985, Zandvoort a rénové sa piste et y a créé deux bankings, dont un dans le virage Arie Luyendyk, le dernier du tracé, avec une inclinaison de 18° – quasiment le double de celle des bankings du célèbre circuit d'Indianapolis.

Lire aussi :

Un tel profil engendre des charges supplémentaires et inhabituelles pour les pneumatiques. Afin de parer à toutes les éventualités, Pirelli a donc fourni deux trains de pneus prototypes à chaque écurie pour les essais hivernaux de Barcelone, bien que la piste catalane ne dispose pas d'un banking. Les équipes ont également pu tester les gommes classiques avec des pressions différentes afin de trouver la meilleure solution.

"Quand Zandvoort a décidé de changer de tracé, nous sommes entrés en contact avec les équipes, avec la société Dromo de Jarno Zaffelli qui a modifié la piste, et avec la FIM [Fédération internationale de motocyclisme, ndlr] et FOM [Formula One Management]", explique à Motorsport.com Mario Isola, directeur de la compétition automobile chez Pirelli. "L'objectif était de mesurer la charge additionnelle avec des simulations fiables nous donnant la charge, les vitesses et la force supplémentaire exercée sur les pneus. Il est ressorti des données que les pneus avant seront soumis à une plus grande force."

"Pour cette raison, la première réaction a été d'augmenter les pressions de gonflage à l'avant, mais cela voulait dire créer une différence entre l'avant et l'arrière et théoriquement des difficultés d'équilibre. Pour éviter ce problème, nous avons donc pensé à un pneu prototype avec une construction renforcée afin d'utiliser une pression plus basse. Lors des tests, nous avons voulu confronter le pneu prototype à pression normale avec le pneu actuel à pression plus élevée afin de voir quel était le résultat en termes d'équilibre et de performances."

Mario Isola, directeur, Pirelli Motorsport

"Nous avons donné des indications sur la manière d'utiliser les pneus. Les pneus avant standard avaient une pression de 26 psi [1,79 bar] et les prototypes (reconnaissables grâce à leur bande noire) de 24 psi [1,65 bar]."

Le bilan ? "Les retours ont été positifs avec les deux solutions, parce qu'au final les équipes n'ont pas trouvé de grandes différences, si bien que ces deux voies seront possibles."

Pirelli va donc poursuivre son étude de la situation, notamment avec une analyse du niveau d'adhérence réel de la piste de Zandvoort, qui vient de rouvrir ses portes. Le manufacturier italien comptera également sur les simulations des écuries pour disposer de chiffres fiables afin de pouvoir prendre une décision. Cependant, sa préférence est claire : "Si nous pouvons utiliser le pneu standard, c'est mieux. Les performances sont quasiment identiques, la seule différence est que le prototype a une montée en température légèrement plus lente."

Quant à savoir si le composé prototype pourrait être utilisé si les performances des monoplaces venaient à augmenter bien plus que prévu, Isola est plus que sceptique. "Non, je ne crois pas qu'il y ait une nécessité de ce type, ni qu'il soit prévu de le faire. Le pneu homologué est celui de l'année dernière et si les monoplaces augmentent leurs performances nous augmenterons les pressions. C'est ce qui est convenu", conclut l'Italien.

Propos recueillis par Franco Nugnes

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Ferrari va courir à Melbourne pour "donner le sourire aux gens"

Article précédent

Ferrari va courir à Melbourne pour "donner le sourire aux gens"

Article suivant

Brawn : Collaborer avec Netflix, pas rentable mais bénéfique

Brawn : Collaborer avec Netflix, pas rentable mais bénéfique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021
Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif" Prime

Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif"

Alors que vient de débuter la saison 2021 de F1, Charles Leclerc s'est longuement confié à Motorsport.com. Un entretien exclusif dans lequel il aborde l'arrivée de Carlos Sainz, sa vision de la F1, la crise sanitaire et, bien sûr, ses objectifs avec Ferrari.

Formule 1
6 avr. 2021
Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ? Prime

Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ?

Au-delà des férus de F1 et d'histoire du sport automobile, quels sont ceux capables de citer l'unique victoire de Porsche dans la discipline en tant que constructeur ? Nombreux sont peut-être aussi ceux qui ignoraient l'existence d'un engagement d'usine du constructeur allemand...

Formule 1
5 avr. 2021
Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes Prime

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes

Même s'ils n'avaient pas la voiture la plus rapide, Mercedes et Lewis Hamilton ont remporté le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1. Toutefois, un développement poussé de la W12 afin de surpasser la Red Bull RB16B ne pouvait pas tomber au plus mauvais moment.

Formule 1
4 avr. 2021
Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR Prime

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Si Daniel Ricciardo a la possibilité d'essayer une NASCAR très prochainement, l'Australien ne sera pas le premier pilote de Formule 1 à dompter une stock-car et son moteur V8 survitaminé. Avant lui, une dizaine de stars de la F1 ont goûté au sport mécanique le plus populaire des États-Unis.

Formule 1
2 avr. 2021