Pirelli dévoile les stratégies pour le GP des États-Unis

partages
commentaires
Pirelli dévoile les stratégies pour le GP des États-Unis
Par : Fabien Gaillard
21 oct. 2018 à 12:33

La course sur le circuit d'Austin va offrir plusieurs options stratégiques aux concurrents. Pirelli a mis en avant des tactiques pneumatiques qui pourraient être employées ce dimanche à partir de 20h10.

Le Circuit des Amériques propose aux pneumatiques un défi particulier, avec notamment la section des Esses et la dernière série de virages qui proposent de fortes charges latérales, mais aussi la partie sinueuse qui termine le second secteur et débute le troisième. Cependant, l'usure se veut limitée sur un tracé resurfacé mais bosselé.

Lire aussi :

Il faut malgré tout souligner que les conditions climatiques du week-end ont empêché tout travail de fond représentatif : le vendredi a eu lieu sous la pluie et aucun train de slicks n'a donc été utilisé alors qu'en EL3, le temps a évidemment manqué pour effectuer de véritables relais. Le niveau d'usure sur une piste relativement gommée, avec un comportement pneumatique assez méconnu, pourrait jouer des tours. Ce d'autant plus que les conditions pourraient être un peu plus chaudes en course. 

Pirelli a dévoilé, selon ses simulations, différents scénarios envisageables, que voici :

Estimations 1er relais 2e relais
Stratégie la plus rapide  18-24 tours 38-32 tours
Légèrement plus lente  14-20 tours  42-36 tours
Clairement plus lente  20-25 tours 36-31 tours

Sans grande surprise, la meilleure stratégie consiste donc à s'élancer en supertendres, ce que feront quatre des pilotes du top 5, dont les deux rivaux pour le titre, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel. En revanche, pour les autres pilotes qui ont atteint la Q3, il faudra s'élancer en ultratendres. Kimi Räikkönen, second sur la grille, sera le premier d'entre eux. Son choix a sans doute moins à voir avec une décision stratégique de long terme qu'avec la volonté d'en faire un obstacle dans le début de course à Mercedes, en profitant d'une gomme qui devrait être plus performante sur les premiers tours.

Hors du top 10, on peut évidemment s'attendre à ce qu'une grande partie des pilotes fassent le choix de s'élancer en supertendres, voire en tendres. Le choix de l'ultratendre représente un risque tout autant sur le plan de la performance dans le peloton que sur celui de la longueur du relais, qui risque d'exposer à du trafic après le passage par les stands.

Article suivant
Ricciardo avait été averti d'éviter le vibreur heurté par Verstappen

Article précédent

Ricciardo avait été averti d'éviter le vibreur heurté par Verstappen

Article suivant

Wolff : Les commissaires n'avaient pas le choix avec Vettel

Wolff : Les commissaires n'avaient pas le choix avec Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Analyse