Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
8 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
43 jours

Pirelli a recours à un nouveau système de tests "indoor"

partages
commentaires
Pirelli a recours à un nouveau système de tests "indoor"
Par :
19 sept. 2019 à 09:46

Le manufacturier unique de la Formule 1 s'adapte au manque d'essais privés et a mis au point un processus de tests "indoor", révolutionnaire... et secret !

Face aux exigences tardives de la Formule 1 pour aller vers des pneus proposant une dégradation moindre dès l'année prochaine, Pirelli s'adapte et a recours à de nouvelles méthodes pour remplir cet objectif. Les équipes ont milité pour disposer d'une fenêtre de fonctionnement plus large en 2020, suite aux difficultés rencontrées cette année, et le manufacturier unique doit mettre les bouchées doubles alors que les essais piste sont limités et théoriquement terminés depuis les deux jours de tests réalisés la semaine dernière au Castellet avec Mercedes. Pour compenser ce manque de roulage, Pirelli travaille notamment via des tests "indoor" novateurs, dans son usine de Milan. 

Lire aussi:

"Ce que nous faisons pour la saison prochaine, c'est redéfinir la construction [du pneu] afin de modifier la surface, principalement pour réduire la surchauffe", explique Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "Pour concevoir de nouveaux composés avec de nouveaux ingrédients, nous explorons de nouvelles directions afin d'avoir une fenêtre d'exploitation plus large. Nous avons travaillé avec des tests indoor pour comprendre comment identifier et mesurer correctement la fenêtre d'exploitation, car elle est affectée par de nombreux éléments différents."

"Si l'on mesure la fenêtre d'exploitation des mêmes pneus et des mêmes composés en piste, sur deux voitures différentes, ou deux circuits avec des asphaltes différents, ça change car cela affecte de nombreux paramètres. Pour identifier la fenêtre d'exploitation, nous devons donc faire des tests indoor que l'on peut répéter. Cela nous donne l'opportunité de comparer les composés et de comprendre si nous allons dans la bonne direction ou non pour avoir une fenêtre plus large. Ce n'est pas simple. C'est facile à dire, mais pour nos collègues ça n'a rien de facile."

Il s'agit de la première fois que Pirelli évoque des tests de ce type, mais la firme italienne souhaite divulguer un minimum d'informations sur ce sujet et ne pas vraiment en dire davantage. "Vous essayez de découvrir des informations confidentielles que je ne peux vraiment pas donner", répond Mario Isola. "C'est un accomplissement assez important, et c'était un travail difficile pour les personnes concernées. Nous voudrions le protéger et ne pas donner d'informations à nos concurrents. Mais c'est un nouveau système, un nouveau processus. C'était une façon de trouver une nouvelle méthodologie."

Article suivant
Wolff envisage une fin de saison "intense" pour Mercedes

Article précédent

Wolff envisage une fin de saison "intense" pour Mercedes

Article suivant

Alfa Romeo : Hülkenberg est libre, mais Ferrari soutient Giovinazzi

Alfa Romeo : Hülkenberg est libre, mais Ferrari soutient Giovinazzi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Tags pirelli
Auteur Basile Davoine