Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

Le contrôle des coûts sera crucial pour voir de nouvelles équipes

partages
commentaires
Le contrôle des coûts sera crucial pour voir de nouvelles équipes
Par :
13 août 2019 à 11:50

Le PDG de la Formule 1, Chase Carey, a déclaré avoir parlé à de potentielles nouvelles équipes, qui soulignent que le contrôle des coûts et d'autres changements financiers seront "les pierres angulaires" d'une possible décision de s'engager.

Un plafond budgétaire de 175 millions de dollars a été décidé pour 2021, n'incluant pas des éléments comme les dépenses marketing et le salaire des pilotes. Ce nombre est fixe et ne fait plus partie des négociations au sujet des futurs règlements, et une redistribution des revenus sera également mise en place. Chase Carey explique que de nouvelles équipes potentielles ont été claires quant au fait que la F1 devait fournir un modèle économique sain pour qu'elles s'engagent.

"Clairement, un des objectifs du plafond budgétaire est de créer un sport plus sain", a assuré Carey auprès d'analystes financiers. "Nous avons parlé d'objectifs en termes de compétition, mais il est tout autant important que le plafond budgétaire crée un modèle économique qui soit sain, croissant et positif pour nos équipes, et pour de potentiels nouveaux teams. Cela a été renforcé par des discussions que nous avons eues avec de possibles nouvelles équipes. Toutes ont jugé la baisse des coûts, et sûrement des revenus plus équilibrés, comme étant les pierres angulaires pour créer une opportunité enthousiasmante."

Lire aussi :

Carey insiste sur le fait qu'en dépit d'un scepticisme initial, les équipes actuelles ont accepté une limite des dépenses : "L'évolution positive des comportements face à cela est un bon point. Nous sommes plutôt positifs quant à la situation au sujet du plafond budgétaire. De plusieurs manières, les équipes s'y montrent de plus en plus favorables, dont certaines qui avaient des problèmes ou des inquiétudes à ce sujet. Je pense que tout le monde croit que c'est un élément important pour l'avenir du championnat, et que le soutien que cela reçoit − car les équipes sont vraiment derrière − est donc l'une des pierres angulaires pour faire avancer notre discipline."

Carey reste confiant sur la capacité de la F1 et de la FIA à proprement contrôler ce plafond budgétaire. Comme annoncé précédemment, les contrôles des dépenses déjà planifiés seront testés avec toutes les équipes en 2020, bien qu'aucun plafond ne soit vraiment en place : "Nous n'aurions pas fait cela si nous ne pensions pas que c'était faisable."

"On peut tout compter, il faut s'assurer que l'on a accès aux bonnes informations pour faire ces comptes, et il s'agit juste d'être disciplinés et fermes quant à nos besoins. Nous avons déjà réglé cela. Nous allons utiliser l'année 2020 − toutes les équipes participeront dans ce que vous pourriez appeler une répétition. Le plafond budgétaire ne sera pas renforcé avant 2021, mais en 2020, nous allons essayer de nous débarrasser des problèmes pour compter les coûts."

Au sujet de l'exclusion de domaines tels que le marketing de ce chiffre de 175 millions de dollars, Carey s'explique : "Nous devons faire en sorte que la compétition en piste soit plus liée au fait de bien dépenser son argent, plutôt qu'à la somme que l'on dépense. Pour ce qui est des initiatives marketing ou des efforts de ce genre, cela n'affectera pas la compétition en piste. Le contrôle des coûts est vraiment là pour aider à avoir de l'action en piste, et pour rendre le spectacle plus imprévisible, tout en ayant un business plus sain pour les équipes."

Article suivant
Albon chez Red Bull : "C'est surréaliste !"

Article précédent

Albon chez Red Bull : "C'est surréaliste !"

Article suivant

L'ancien ingénieur de Räikkönen rejoint United Autosports en WEC

L'ancien ingénieur de Räikkönen rejoint United Autosports en WEC
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper