Q1 - Williams se noie sur les lieux de sa victoire 2012

La bagarre s’annonce belle à tous les niveaux, au cours de ces qualifications du Grand Prix d’Espagne

La bagarre s’annonce belle à tous les niveaux, au cours de ces qualifications du Grand Prix d’Espagne. La première tendance solide émergeant des essais libres de ce weekend annonce une grande bataille devant entre Ferrari, Red Bull et Lotus.

La piste a considérablement évolué depuis les EL1, et c’est par 20°C dans l’air et 36°C en piste que débute la première phase des qualifications, dont l’enjeu consiste au terme des 20 minutes à se hisser dans les 17 premiers pour accéder à la Q2. Toro Rosso, qui semble avoir bien progressé avec les nouvelles introductions européennes, compte bien ne laisser aucun pilote dans les 6 derniers en Espagne, exposant ainsi directement Williams et Sauber.

Il faut attendre quelques minutes pour voir la première monoplace (Ricciardo) prendre la piste en Q1. De nombreux pilotes n’ont pas pris place dans leur machine après 5 minutes de temps chronométré. Les Williams, Toro Rosso et Sauber sont en piste en pneus durs, sachant qu’il n’y a pas de temps à perdre les concernant.

Jules Bianchi est le premier à chausser les pneus mediums. L’écart entre Marussia et Caterham est minime ce weekend et le duel entre les deux petites équipes alignant toutes deux un pilote français sera passionnant à suivre.

Räikkönen établit une première référence en durs à mi-séance en 1’23’’087, suivi comme son ombre par son coéquipier Grosjean. Tous deux semblent avoir quelques dixièmes sous le pied avec ce mélange pneumatique. Les gros bras prennent leur temps pour entrer la piste. Fernando Alonso fait son arrivée en piste en durs et améliore notablement immédiatement tous les secteurs sous la clameur du public espagnol : 1’22’’264 en durs, le ton est donné. Massa suit à deux dixièmes avec la seconde Ferrari.

Mercedes et Red Bull doivent désormais abattre leurs cartes. Rosberg a fait le choix des mediums pour son unique sortie en piste et prend le meilleur temps pour 3 dixièmes. Hamilton exploite mieux le composé le plus tendre et prend le meilleur temps en 1’21’’728. Martin Whitmarsh accueille le temps de Button (+1.2 sec en mediums) en secouant la tête de frustration. Button se plaint d’avoir été gêné par une Williams et demande un examen de la situation par les commissaires. Discrètes, les Red Bull font ce qu’il faut pour se hisser dans le premier quart de tableau. Les Lotus doivent assurer leur qualification. Räikkönen, confiant, n’a pas chaussé les mediums mais améliore tout de même en durs en fin de séance. Van der Garde signe un ultime chrono le plaçant en tête du carré des « petits ».

Pic, Chilton, Bianchi, Van der Garde, Maldonado et Bottas restent sur le carreau. La victoire de Williams de l’an dernier, sur ce même circuit, est bien loin…

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Jules Bianchi , Martin Whitmarsh
Équipes Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités