Quand la neige s'invitait à Silverstone

partages
commentaires
Quand la neige s'invitait à Silverstone
19 août 2014 à 14:15

Nous sommes le 8 avril 1973

Nous sommes le 8 avril 1973. Le Championnat du Monde de F1 n'est pas encore arrivé en Europe, le premier Grand Prix sur le Vieux Continent ayant lieu trois semaines plus tard, en Espagne. Pour le moment, seuls trois Grand Prix se sont tenus : en Argentine, au Brésil et en Afrique du Sud. Emerson Fittipaldi, le Champion du Monde 1972, est leader du championnat avec 3 points d'avance sur Jackie Stewart. Le calendrier de la saison offre un vide de 8 semaines entre deux Grand Prix.

Pendant ce genre de trêve, il n'est pas rare de voir des courses hors-Championnat. C'est le cas en ce jour d'avril. Sur le circuit de Silverstone a lieu le traditionnel BRDC International Trophy, une course organisée par le British Racing Drivers' Club. Lancée en 1949, cette course voit à son palmarès de grands noms comme Alberto Ascari (premier vainqueur de cet évènement), Striling Moss (vainqueur en 1956 et 1961), ou encore Jack Brabham (quadruple vainqueur en 1959, 1964, 1966 et 1969). La particularité de cette course résulte de la cohabitation des pilotes de F1 avec des pilotes pilotant des Formule 5000, catégorie créée en 1968.

En cette édition 1973, ils sont 29 à se présenter aux qualifications : 13 issus de la F1, le reste étant issu du classement de la course de F5000 de la veille. La séance est perturbée par des épisodes de fortes pluies et un vent violent. Emerson Fittipaldi tire son épingle du jeu en signant la pole position devant Ronnie Peterson et Jackie Stewart. La première F5000 n'est autre que celle de David Hobbs, vainqueur de la catégorie GT 1.3 des 24 Heures du Mans 1962 avec la Lotus Elite.

Tombe la neige!

La course va voir s'incruster un invité auquel personne ne s'attendait : la neige ! La course est lancée par un temps plutôt gris, et voit d'entrée de jeu le poleman abandonner, suite à un problème d'embrayage. Ronnie Peterson et Jackie Stewart ont alors pris le large et se disputent la première place. Le pilote écossais prend finalement la mesure du pilote suédois avant de tomber à la 6e place suite à une erreur à Becketts.

Au fur et à mesure qu'avance la course, le froid s'installe sur la piste obscure de Silverstone. Si bien qu'aux alentours du 27e tour, une poudre blanche commence à tomber du ciel. Le froid s'intensifie de plus en plus, mais la course se poursuit jusqu'à son terme. Jackie Stewart la remporte devant Ronnie Peterson -en difficultés avec l'épisode neigeux-, et Clay Reggazoni. La première F5000, celle de Gijs Van Lennep, se classe 7e.

La F1 a failli rouler une autre fois sous la neige. Le samedi matin du Grand Prix du Canada 1978, la neige s'abat sur l'île Notre-Dame, à Montréal. Une légère couche s'installe sur la piste, avant de disparaître quelques heures avant le début de la séance de qualifications...

Prochain article Formule 1
Williams : Objectifs clairs pour une équipe qui revoit les sommets

Article précédent

Williams : Objectifs clairs pour une équipe qui revoit les sommets

Article suivant

Alesi - "Le plus de sensations" à Spa-Francorchamps

Alesi - "Le plus de sensations" à Spa-Francorchamps
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jackie Stewart , Alberto Ascari , David Hobbs , Emerson Fittipaldi , Jack Brabham , Ronnie Peterson
Type d'article Actualités